Arnaud Becker (Belacom) : « il y aura un avant et un après »

becker

Résilience nationale ... Nous sommes dans la troisième semaine de confinement. CB News, comme vous, a intégré une certaine forme d'endurance. Nous continuons notre série débutée mardi 17 mars. Saison 3 avec le témoignage d’Arnaud Becker, cofondateur de l’agence conseil spécialisée dans les solutions CRM et marketing Belacom.

Après la stupéfaction, comment va Belacom après ces 15 jours de confinement ?

Nous allons bien. Nous faisons partie des sociétés qui restent ouvertes car nos clients ont continué de nous solliciter (on a cette chance !). Pour être plus précis, une partie de nos clients continuent de nous solliciter car d’autres ont passé 100% de leurs équipes en chômage partiel (tout dépend du secteur d’activité). Autre constat intéressant, les campagnes emails & SMS de nos clients fonctionnent en moyenne mieux depuis le début du confinement, nous l’expliquons pour les 2 raisons principales. D’abord, ces canaux sont moins exploités car de nombreux services marketing sont fermés et, ensuite, avec le confinement et le chômage partiel, les destinataires disposent de davantage de temps pour lire ces emails et ces SMS

Vos process, vos clients… Tout était à revoir ? Une gageure ?

De part notre positionnement de distributeur, nous nous situons entre nos fournisseurs éditeurs et nos clients utilisateurs des logiciels SAAS que nous distribuons. Nous n’avons rien changé pour le moment mais allons être très vigilent sur la gestion des achats en fonction des paiements et éventuels retards de paiements de nos clients afin de ne pas acheter « inutilement ».

Mesurez-vous d’ores et déjà l’impact financier d’une telle crise ?

Non il est trop tôt pour faire un bilan mais nous avons la chance d’être sur un marché où la majorité de nos clients peuvent continuer à travailler et d’avoir un modèle économique qui fonctionne sur des abonnements de 12 à 72 mois.

Quand et comment sortir par le haut d’une telle situation ? C’est quoi le monde d’après ?

Nous allons en sortir rapidement même si cette pandémie aura un impact sur les performances 2020 des entreprises et qu’il y aura un avant et un après, continuerons-nous à nous faire la bise dans les pays latins !? Il existe de grosses inégalités dans le cadre de ce virus et du confinement lié : quand certaines professions ont été contraintes de fermer et auront un CA = 0€ tant que le confinement durera, d’autres réalisent 5 fois leur CA habituel !

Nous parlons beaucoup de notre devoir de respect du confinement en tant que citoyen français, à nous d’imaginer une entraide entre entrepreneurs français. Nous observons déjà de belles initiatives comme des restaurants qui offrent des repas au personnel hospitalier ou Le Slip Français qui propose d’utiliser ses chaines de production pour fabriquer des masques….

À notre niveau, nous avons décidé d’offrir durant toute la période du confinement et à tous les nouveaux clients utilisateurs de Kiliba www.kiliba.com, leur licence logicielle. Cette initiative permettra à toute société qui souhaite continuer à communiquer par email avec sa communauté mais qui ne dispose plus des moyens humains et/ou financiers pour monter ses campagnes Emails de le faire. Pour rappel Kiliba est le premier logiciel d’Email Marketing 100% autonome, c’est son Intelligence Artificielle qui construit et expédie les campagnes emails de ses 300 clients pour des résultats d’ouverture de campagnes 3 fois supérieurs à la moyenne du marché.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par