Babel repense son modèle

Un peu plus de cinq ans après sa création, Babel entreprend une grande mutation. L’agence fondée par Laurent Habib et ses associés avait, dès sa conception, adopté un modèle original basé sur l’intégration. "Le commercial se mélange au corporate, le brand avec la performance, l’interne se mélange avec l’externe, que la pub n’a pas de force sans son amplification social media…" rappelle Laurent Habib. Du coup les agences doivent" proposer l’alliance des métiers, des compétences et des cultures" ajoute le fondateur qui souligne le succès de cette formule puisque Babel qui compte aujourd’hui 200 collaborateurs, a enregistré cinq années successive de bénéfices. Un bilan positif donc, mais qui n’empêche pas les dirigeants de Babel de considérer qu’il fallait aller plus loin dans l’organisation.

C’est ainsi que la nouvelle Babel va s’organiser, non plus par métier mais par "problématiques de clients". Celles-ci sont au nombre de cinq : 1/création et relancement de marque, 2/rayonnement et narrations, 3/réputation et "tought leadership", 4/engagement et acquisition et 5/ accompagnement de la transformation. Ces cinq problématiques, qui couvrent toutes attentes des clients seront traitées par autant de "cluster", c’est-à-dire des "communautés de talents" regroupant 15 à 30 personnes ayant des expertises métiers diverses, une culture commune et travaillant ensemble "de façon hybridée autour d’une même problématique client". Les cinq clusters s’appuieront sur une création renforcée et enrichie de nouveaux profils (un creative strategist et le recrutement massif de nouveaux talents), un hub stratégique (planning stratégique, market intelligence et data analyse, creative strategy, channel planning, stratégie éditoriale, digital and social planning, user intelligence et expérience de marque), une capacité de production plus importante avec la mise en place d’une factory, qui regroupe les forces de production actuelles de l’agence (print, audiovisuelles, digitales, événementielles) et des talents de tous horizons qui créent, réalisent et produisent (producteurs, réalisateurs, photographes, développeurs, rédacteurs, monteurs, stylistes, artistes…). "Babel a une chance unique pour opérer cette transformation. Avec 200 collaborateurs, elle est suffisamment grande pour pouvoir nourrir chaque cluster de toutes les expertises. Et elle est suffisamment petite pour que chaque cluster reste à taille humaine et permette la parfaite expression de toutes les compétences" explique Laurent Habib.

Cette réforme en profondeur de l’organisation de l’agence va concerner la quasi-totalité du personnel. Elle va également supposer des acquisitions mais aussi le recrutement de plus de personnel. Pour expliquer ce projet, l’agence organise le 9 février une journée d’échanges avec l’ensemble de ses clients et de ses parties prenante.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par