Christophe Collet (S4M) : « les campagnes de drive-to-store se transforment »

Christophe Collet (S4M)

Le confinement continue. Et pendant ce temps-là, les agences et les entreprises du secteur de la communication continuent, elles aussi, à travailler. Rencontre avec Christophe Collet, le co-fondateur et CEO de S4M.

1) Comment vous portez-vous pendant ce confinement ? Comment va S4M ?

Nous apprenons à vivre avec ! Très tôt, nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour protéger nos salariés et assurer une continuité de service à nos clients et partenaires. Une fois la phase de sidération et la phase d’organisation passées, nous nous sommes mis au travail pour repenser nos offres et accompagner nos clients dans cette crise inédite car il est important pour eux de ne pas perdre le contact avec leurs consommateurs. Alors même si certains ne peuvent plus rien vendre, ils peuvent communiquer sur leurs valeurs et entretenir le lien.

Aujourd’hui, à J+15, nous pouvons dire que nous sommes à la tâche même si nous avons dû recourir aux différents plans d’activité partielle mis en place par les Etats où nous opérons. Nous avons la chance d’avoir une équipe soudée qui comprend la situation et qui se démène corps et âmes pour être plus que prête pour le rebond et, en 15 jours, je suis impressionné du chemin parcouru : nous avons lancé de nouvelles offres autour du drive-to-site ou encore de l’audio notamment, où une marque peut communiquer avec du géociblage sur des médias comme Spotify. Ce qui peut être très utile en ce moment !  Bref, on va bien, on tient le coup, on attend que l’orage passe et on se prépare pour le présent et le futur !

2) Avez-vous des bonnes nouvelles à partager ? De la part de l’un de vos clients par exemple ?

Oui ! Aujourd'hui plus que jamais, il faut rester connecté et informé. Pour permettre à nos clients de se préparer à repartir sur les chapeaux de roues, nous avons lancé academy, des webinaires de 20 minutes gratuits et libres d’accès autour du drive-to-store. Chaque semaine, les experts de S4M se penchent sur une variété de sujets liés au drive-to-store, de la manière d’utiliser les données de localisation efficacement à la mesure des visites incrémentales en points de ventes en passant par un aperçu des marchés locaux.

Nous sommes aussi heureux de voir que l’Italie, qui a été gravement touchée par cette crise, est déjà à la relance. Les annonceurs transalpins sont eux aussi passés en phase d’adaptation, et ils communiquent. Nous signons de nouveau des campagnes depuis deux semaines là-bas, et ça met du baume au cœur à toutes les équipes touchées car cela donne une échelle de temps.

3) Comment est-ce que le drive-to-store fait face à la crise ?

Comme toutes les autres industries, il s’adapte. Face aux annulations et aux reports, et à l’impact sur le chiffre d’affaire qui s’ensuit, les campagnes de drive-to-store se transforment en campagnes de drive-to-site pour permettre aux marques qui le peuvent de continuer à vendre au travers de nouveaux cycles de distribution. Notre technologie devient hyper pertinente quand il s’agit de diffuser des messages hyper précis comme la liste des références disponibles dans le magasin à moins de 5min à pieds de chez moi, l’extension des horaires d’ouverture ou même de diffuser les conseils du gouvernement dans une zone à risque par exemple. Cela devient un vrai atout pour les marques qui savent en tirer profit. Les services de livraison à domicile par exemple, qui ne peuvent pas avoir l’offre habituelle car la plupart des restaurants sont fermés, se voient alors dans la nécessité de ne cibler les personnes que dans des zones où ils sont en capacité de livrer. Leur budget est ainsi largement optimisé avec un bien meilleur ROI.

Après la pluie, le beau temps ! Les achats des consommateurs reprendront de plus belle après cette pandémie et il sera important pour les marques de générer du trafic dans leurs points de vente pour écouler leur stock et rattraper le manque à gagner.

4) Si vous deviez décrire cette situation à un alien dans plusieurs années, comment le feriez-vous ?

Je lui dirais qu’en 2020, un virus appelé Covid-19 a profondément bouleversé l’ordre mondial. Peu importe le pays ou l’industrie, il a impacté tous les secteurs avec parfois des conséquences dramatiques. Alors que les prédictions mettaient les nouvelles technologies comme grandes favorites de la nouvelle décennie, ce sont plutôt le gel hydroalcoolique, les conserves et le papier toilette qui se sont démarqués. Les entreprises ont dû s’adapter pour ne pas perdre trop de terrain et continuer d’interagir avec leurs clients pendant cette période. Même si pour beaucoup d’entre elles 2020 s’annonçait difficile, elles avaient toujours des objectifs à atteindre et une reprise à préparer. En s’adaptant à cette nouvelle situation et en rivalisant de créativité, elles ont pu mettre en place un plan d’action innovant pour dépasser cette situation inédite.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par