Alex Lignières (Les Dissidents) : "une grande majorité de nos clients sollicitent notre pôle content & social"

Alex Lignières, co-fondateur de l’agence Les Dissidents

Deuxième semaine de confinement...CB News poursuit sa série d'interviews de professionnels de la filière communication, initiée mardi 17 mars. Alex Lignières, co-fondateur de l’agence Les Dissidents basée à Montpellier. Voici ses réponses.

1) COMMENT RÉAGISSEZ-VOUS FACE À CETTE CRISE SANITAIRE ? POUR VOS SALARIÉS ? VOS PARTENAIRES, NOTAMMENT LES FREELANCES ?

Alex Lignières : l'évolution inéluctable de la crise sanitaire nous a conduit dès le week-end du 14/15 mars à anticiper le passage de nos équipes en mode télétravail. Une transition qui s’est faite en douceur, facilitée par le mode d’organisation agile et en circuits courts de l’agence et à laquelle nous avons associé nos partenaires. Tout naturellement, la priorité a été donnée à la préservation de la santé de nos salarié(e)s et à la mise en place de l’organisation la mieux adaptée aux contraintes inhérentes au confinement, pour assurer dans les meilleures conditions et dans la durée la continuité de service. Nous nous sommes ensuite rapprochés immédiatement de tous nos clients pour les informer du dispositif mis en place, qualifier leurs besoins et définir avec eux, au cas par cas, les process à mettre en œuvre pour intégrer leurs propres contraintes organisationnelles. Notre maître mot : garder le contact. Manager les collaboratrices et les collaborateurs à distance, animer une équipe géographiquement dispersée, stimuler la créativité, renforcer le lien avec nos clients, dans un contexte anxiogène et parfois démobilisateur. Assurément, l’expérience que nous vivons aujourd’hui accélérera le développement de modèles d’organisation souples et agiles.

2) COMMENCEZ-VOUS À MESURER L'IMPACT FINANCIER ?

Alex Lignières : il est bien sûr trop tôt pour évaluer cet impact financier qui dépend de plusieurs paramètres. De la durée de la crise bien évidemment, de la typologie des clients des agences, même si aucun secteur d’activité ne sera probablement épargné, et enfin de l’ampleur de la reprise. Notre priorité à court terme doit être de préserver nos entreprises, nos salariés et de préparer dès maintenant l’après-crise avec nos clients, dans une vraie logique partenariale. Mais au-delà, c’est toute une filière déjà fragilisée qu’il faut protéger. Les premières mesures gouvernementales annoncées devraient y contribuer, mais l’action concertée des organisations professionnelles, AACC, UCC (Grand Sud et Est), UDM... est plus que jamais nécessaire.

3) COMMENT RÉAGISSENT VOS CLIENTS ? REPORTS DE CAMPAGNES, CHANGEMENT DE STRATÉGIES DE COMMUNICATION ? ETC.

Alex Lignières : les cas de figure sont multiples et diffèrent selon nos clients. Il y a évidemment l’annulation de certaines campagnes media à gérer mais aussi des reports souvent délicats compte tenu de la volonté des annonceurs d’être tous positionnés dès la reprise... Reprise sur laquelle nous ne pouvons faire que des suppositions. La frilosité prédomine dans un premier temps, accentuée par le manque de visibilité. C’est là que notre mission d’agence conseil prend tout son sens, non seulement pour aider nos clients à faire les meilleurs choix dans des situations parfois d’urgence, mais surtout pour les aider dès aujourd’hui à se projeter, à préparer l’après. Réfléchir avec eux à ce que cette crise pourra ou devra modifier dans leur comportement, dans leur rôle de marque. Cette démarche repose sur la relation de confiance que Les Dissidents ont développée avec eux dans la durée et qui se renforce dans ce contexte particulier. À l’évidence, nous constatons qu’une grande majorité de nos clients sollicitent notre pôle Content & Social pour produire des contenus pertinents et les partager sur les réseaux sociaux pour animer leurs communautés.

4) SELON VOUS, COMMENT POUVEZ-VOUS ÊTRE UTILE - VOTRE AGENCE ET VOTRE SECTEUR - À LA SOCIÉTÉ EN CE MOMENT ?

Alex Lignières : à plusieurs niveaux. Notre première responsabilité est économique. Nous devons tout mettre en œuvre pour pérenniser nos structures, nos emplois et accompagner nos clients dans la même démarche. Notre deuxième responsabilité est sociétale. Que ce soit en ce moment dans l’accompagnement d’initiatives solidaires, associatives... ou demain, lorsqu’il s’agira d’analyser les faiblesses et les forces aussi de notre société que cette crise aura mises en évidence. Passés l’onde de choc, le traumatisme, l’agitation médiatique, quelle sera la portée réelle de cette remise en cause collective tant annoncée ? Quelle qu’en soit l’ampleur, nous devrons être non seulement des porte-voix, mais surtout des acteurs responsables de ce changement.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par