Bruno Tallent (McCann Worldgroup France) "le contexte demande à être davantage proactifs"

Bruno Tallent, président et CEO McCann Worldgroup France

Résilience nationale ... Nous sommes dans la troisième semaine de confinement. CB News, comme vous, a intégré une certaine forme d'endurance. Nous continuons notre série débutée mardi 17 mars, avec, aujourd'hui, l'interview de Bruno Tallent, président et CEO McCann Worldgroup France.

1) Comment allez-vous à l'agence ?
 
Bruno Tallent : d’un point de vue général, l’agence se porte bien. Le moral est plutôt bon et les équipes plus mobilisées que jamais pour accompagner au mieux nos clients. L’essor des plateformes collaboratives que nous avons mis à disposition des collaborateurs leur permettent de rester proche et d’échanger de façon aussi naturelle qu’en présentiel malgré la distance imposée par le confinement. Notre première préoccupation étant la santé des collaborateurs nous avons tout mis en œuvre au fur et à mesure que la crise sanitaire s’installait pour protéger le maximum de gens de la promiscuité de l’agence. Dans un premier temps, nous avons communiqué sur les gestes barrières, puis mis en place une procédure de télétravail généralisé pour assurer la continuité du service en toute sécurité. Afin de ne pas se retrouver dans l’urgence, nous avons essayé d’anticiper au maximum. Nous avions déjà des accords de télétravail qui ont été expérimentés de manière individuelle et plus ou moins systématique dans certaines agences du groupe depuis des années (1 à 2 jours obligatoires par mois dans certains cas) mais jamais cela n’avait été organisé à cette échelle. L’objectif est d’assurer la continuité de service avec le même niveau de qualité. L’ensemble des utilisateurs d’ordinateurs portables ont été sensibilisés et préparés plusieurs jours avant les premières annonces du confinement. Nous avons également identifié très tôt un enjeu de matériel autour de la population créative et plus particulièrement des graphistes, directeurs artistiques, motion designers et designers. Ceux qui avaient des stations utilisables chez eux ont été upgradé, et pour les autres, nous avons transféré leurs postes fixes de l’agence à leur domicile. Ainsi, plus de 150 postes ont été transférés la semaine précédant l’annonce du confinement, grâce au soutien de l’équipe IT et des collaborateurs. Cette avance nous a permis de faire des tests de fiabilité du VPN existant dans un contexte de flux augmenté, avec une hotline IT ouverte exceptionnellement le weekend. Un deuxième VPN a été ouvert dès le lundi pour fluidifier les accès et l’intégralité du groupe était alors totalement opérationnelle en télétravail. Après deux semaines, nous pouvons dire que le travail de l’agence suit son cours "presque" normalement. Maintenant notre préoccupation porte sur la santé psychique et le moral des collaborateurs à plus long terme. Nous travaillons sur les conséquences de l’éloignement et du confinement, avec une attention particulière à ce dernier, car nous ne sommes pas tous confiné de la même manière… Pour cela, nous avons mis en place un accompagnement à travers des groupes de travail, des réunions spéciales régulières ou de simples coups de fils aux personnes les plus isolées. Grâce aux outils comme Microsoft Teams ou WhatsApp, nous avons créé des communautés à vocation professionnelle ou à vocation plus amicale pour continuer à créer du lien.  
 
2) Qu'avez-vous mis en place avec vos clients pour continuer vos missions ?
 
Bruno Tallent : avec les clients, nous avons les mêmes outils de travail qu’en interne. Nous avons simplement remplacé les réunions physiques par des réunions à distance via Teams ou Skype. Nous continuons à faire des présentations de création et du partage de decks en temps réel. Nous gardons la même fluidité, elle est même peut-être plus marquée paradoxalement, la gestion du temps semble plus efficace ! Nous nous rendons compte qu’en dehors des bénéfices irremplaçables de la présence physique, nous avons la possibilité de continuer à faire tourner le système sans accro. Cependant, nous appelons plus systématiquement les clients. C’est un contexte qui demande que nous soyons plus proactifs dans notre écoute, nos échanges. Nous devons leur apporter notre éclairage et potentiellement des idées nouvelles et des solutions. Pour nous aider dans cette mission, nous avons notre propre laboratoire d’idée : le réseau McCann Worldgroup et ses communautés d’experts globaux, régionaux et locaux. Les agences asiatiques et italiennes ont été touchées avant nous et il y a un véritable échange d’expérience entre les pays. Nous avons des réunions bi-hebdomadaires entre les directions locales et européennes pour échanger sur les idées et best practices. Et nos différents experts seniors – heads of planning, creation, social media, RH, finance – échangent quotidiennement avec leurs homologues européens.
 
3) Commencez-vous à mesurer l'impact financier de cette crise ?
 
Bruno Tallent  : nous ne ressentons pas d’impact en termes de charge de travail, que cela se mesure en termes de réunions, d’implication des équipes etc. Nous n’en ressentons pas non plus en termes de changement de plan de la part des clients internationaux, cette période de l’année étant traditionnellement une période de préparation des campagnes internationales sur les grands comptes. Nos clients et l’agence voient sur le long terme. Mais évidemment, la situation est plus contrastée pour les clients dont le business s’est trouvé arrêté et profondément ralenti à plus court terme.
 
4) Comment pouvez-vous être utile, votre agence et votre segment en particulier, à la société ?

 
Bruno Tallent : nous pouvons être utiles à nos clients pour travailler sur les impacts actuels de la crise et préparer les actions de sortie du confinement. Il faut accompagner les marques, et par extension les entreprises, à rebondir. Nous sommes persuadés que la situation d’après ne pourra plus être comme celle d’avant l’épidémie.  Enfin, à l’échelle de la société, la crise renforce l’attente de la part des consommateurs et citoyens de l’affirmation d’un rôle des marques et d’un sens dans ce qu’elles apportent. Plus que jamais, notre agence doit renforcer sa posture en aidant les marques dans leur engagement à être « Meaningful ». Cela passe d’abord par des actions à court terme, via de la communication, pour relayer des messages de comportement citoyen comme l’a fait McCann Madrid pour Ikea par exemple en invitant les gens à apprécier leur maison et rester chez eux, ou Mercado McCann pour Coca Cola relayant l’importance du social distancing sur des panneaux de Time Square.  Nos actions sur le plus long terme consistent à aider les marques et entreprises à renforcer leur apport de sens et la pertinence du service qu’elles apportent à la société.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par