Géraldine Planche (Isoskele) " une certitude : nous sommes dans l’incertitude et pour longtemps ! "

Géraldine Planche

Nous continuons sagement à confiner avec vous. Et continuons notre série d'entretiens matinaux, débutée le 17 mars (!), avec aujourd'hui celui de Géraldine Planche, directrice du planning stratégique de l'agence Isoskele (groupe La Poste).

1) COMMENT ALLEZ-VOUS ? RÉUSSISSEZ-VOUS À RÉFLÉCHIR CHACUN DANS VOTRE COIN AU PLANNING ?

Géraldine Planche : comme un certain nombre de personnes, je suis en mode « couteau suisse » : je me retrouve dans la même journée institutrice, animatrice d’un kids club (de deux enfants, certes) et directrice du planning stratégique chez Isoskele. Je ne pensais pas pouvoir faire tout ça en même temps mais j’y arrive … On teste tous notre pouvoir de résilience. Sinon, en effet notre réflexion « en chambre » (expression qui n’a jamais aussi bien portée son nom) se poursuit mais nous maintenons également les échanges avec toute l’équipe (six planneurs) pour partager nos idées, points de vue, inspirations, et nos doutes aussi.

2) VOS RÉFLEXIONS PORTENT EN CE MOMENT SUR LA CRISE, SUR D'AUTRES THÉMATIQUES ...?

Géraldine Planche : nos réflexions portent exclusivement sur la crise :  quel ton adopter ? Quel contenu ? Quand communiquer ? Sur quel support ? Nous sommes tous concentrés sur ce sujet. Isoskele s’est construit sur la notion d’un contrat de réciprocité : où l’on considère l’individu avant la donnée, la personne avant le consommateur, l’humain avant le panier moyen. Ce mantra prend tout son sens en ce moment. Il s’illustre concrètement dans nos actions auprès nos clients associatifs (une quinzaine) comme par exemple La Fondation des Hôpitaux de Paris pour qui nous avons conçu la campagne nationale d’appel aux dons (déjà plus de 15 millions d’euros collectés)

3) EST-CE QUE CE TRAUMATISME MONDIAL VA, FORCÉMENT, IMPRÉGNER TOUTES LES STRATÉGIES SUR LESQUELLES VOUS PLANCHEZ ?

Géraldine Planche : une certitude, c’est que nous sommes dans l’incertitude et pour longtemps ! Cette crise inédite s’ouvre sur un nouveau paradigme et marquera sûrement un nouveau départ pour les marques : accepter de ne pas tout maîtriser, sortir de sa zone de confort, se mettre à nu, se rendre utile… Toutes ces contraintes auxquelles nous devrons faire face nous ouvrent de territoires créatifs encore inexplorés. Nous observons déjà des premières réactions, comme Zara qui propose à ses mannequins de se photographier chez elle pour la nouvelle collection ou encore la proposition de Décathlon qui distribue chez Franprix des produits adaptés pour faire du sport à la maison. Comme dirait Apple dans son dernier spot TV : Creativity goes on !  C’est déjà une des convictions d’Isoskele, cette crise est une opportunité pour développer de nouvelles propositions de valeurs.

4) AVEZ-VOUS DE NOUVELLES SOURCES D'INSPIRATION ?

Géraldine Planche : oui et non ! Les newsletters du métier sont assez complètes. Je consomme davantage d’études, de baromètres et également la presse quotidienne, comme les Echos, car l’actualité est au cœur des réactions. Dans ce moment historique, ma profession a un rôle clé d’accompagnement des annonceurs :  plus que jamais, je me nourris pour décrypter l’état d’esprit des Français, leurs angoisses, leurs occupations, leurs consommations, leurs attentes, leurs rêves... Ces contenus enrichissent nos enseignements issus de nos deux derniers baromètres ‘maison ‘: le baromètre de la reconnaissance client et celui de la générosité des Français spécial Covid19.

5) NOTRE IMAGINAIRE N'EST, LUI, PAS CONFINÉ  OÙ VA LE VÔTRE ?

Géraldine Planche : mon imaginaire me porte à rêver à un autre monde, une autre ville, un autre appartement… en revanche pas à un autre job, non décidément, institutrice ce n’est pas fait pour moi !

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par