Jérôme Lhermenier (FutureBrand Paris) C'est assez paradoxal, mais cette situation nous rapproche beaucoup"

Jérôme Lhermenier, directeur de FutureBrand Paris

Deuxième semaine de confinement… CB News poursuit sa série d’interviews de professionnels de la filière communication, initiée mardi 17 mars dernier. Jérôme Lhermenier, directeur de FutureBrand Paris, répond à nos questions.

1) Comment allez-vous à l'agence ?

Jérôme Lhermenier : tout le monde se porte bien. Une fois toutes les dispositions prises pour garantir la protection de tous, nous nous réorganisons, et cherchons de nouveaux points d’équilibre. Nous étions déjà aguerris au dispositif de télétravail. L’enjeu est plutôt de maintenir sur le long terme le sentiment d’appartenance à un collectif. Nous favorisons donc les rendez-vous et les formats réguliers qui permettent d’échanger et de se retrouver. Nous testons des choses et nous les corrigeons si elles ne fonctionnent pas. Nos énergies doivent rester éveillées.

2) Qu'avez-vous mis en place avec vos clients pour continuer vos missions ?

Jérôme Lhermenier : globalement beaucoup de transparence, des communications et des prises de contact encore plus fréquentes. La première étape a évidemment été de rassurer sur le fait que nous allions bien et que nous ferions tout notre possible pour continuer à mobiliser les forces motrices de l’agence. Nous nous adaptons aussi aux changements d’organisation de nos clients. Les prises de décision ou les alignements stratégiques peuvent, par exemple, prendre plus de temps. De façon assez paradoxale, cette situation nous rapproche beaucoup. La vidéo-conférence et la révélation de l’arrière-plan de nos vies rendent nos échanges plus humains, ce qui est clé dans cette période.

3) Commencez-vous à mesurer l'impact financier de cette crise ?

Jérôme Lhermenier : sur le très court terme : non. Nous avons la chance de nous positionner très en amont de la vie des marques. Les réflexions liées à l’innovation, la stratégie de marque ou la refonte d’une identité s’inscrivent souvent dans d’autres calendriers et sont moins immédiatement impactées par l’actualité. Cela va cependant questionner à moyen et long terme la capacité d’innovation de nos clients. A titre d’exemple : quelle politique d’investissement ressortira de cette crise ? Une question passionnante à laquelle il est encore difficile de répondre car nous manquons de recul. Mais cela ne nous empêche pas d’y réfléchir quotidiennement.

4) Comment pouvez-vous être utile, votre agence et votre segment en particulier, à la société ?

Jérôme Lhermenier : tout d’abord, en restant humbles face à la situation et lucides sur notre contribution dans ce contexte dramatique. Sur le plus long terme, nous sommes convaincus que nous pouvons jouer un rôle décisif si nous continuons à faire ce que nous aimons : penser les marques de demain pour qu’elles continuent à résonner dans les champs sociétaux, économiques et environnementaux. A ce titre, j’ai l’impression de vivre un moment très ambivalent. De profondes remises en questions occupent bien sûr nos esprits mais c’est aussi la confirmation que les grandes mutations déjà amorcées se déploieront à grande échelle. La contribution sociétale que doivent apporter les marques et les entreprises sont autant attendues qu’elles sont nécessaires,comme le témoignent de très belles initiatives telles que celles du groupe LVMH. De même, la cause environnementale sortira légitimée de cette crise sanitaire car nous savons très bien que la destruction des espaces naturels est une des premières raisons de la propagation de certains virus. Pour résumer, nous sommes convaincus que cette crise, si nous en tirons tous les enseignements, permettra d’accélérer la transformation positive du monde.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par