Judith Rivier et Pierre Beffa (DDB BlackBird) "les décisions sont dix fois plus rapides"

JUDITH RIVIER ET PIERRE BEFFA

Nous confinons ensemble depuis six semaines. CB News poursuit ses entretiens matinaux, initiés le 17 mars avec aujourd'hui un duo : Judith Rivier et de Pierre Beffa, directeurs généraux de l'agence DDB BlackBird, spécialisée dans les TPE/PME.

1) Les TPE et PME que vous conseillez ont-elles des problématiques différentes en matière de communication que les autres ?

Judith Rivier et de Pierre Beffa : les petites entreprises, comme toutes les autres, se sont pris de plein fouet la crise. Et comme la plupart des acteurs, ils ont fait preuve de résilience, de calme et de sang-froid avec en priorité la sécurité de leurs salariés. Et maintenant ils ont tous en ligne de mire le déconfinement et la mise en route de leur ligne de production ou l'ouverture de leurs magasins. Tout ceci dans les aléas que nous connaissons tous. Donc leurs problèmes sont similaires à ceux de toutes les entreprises si ce n'est que la trésorerie est plus que jamais fondamentale. La reprise du travail est un impératif vital pour la plupart d'entre elles. Et la communication doit suivre et doit se préparer à accompagner les ventes dans ce contexte délicat. Au fond l'accompagnement n'a jamais été mis en stand-by et après quelques jours de flottement à la suite de l'annonce du confinement, tous les rapports se sont adaptés et nous avons même été sursollicités car le besoin d'accompagnement est sans doute plus fort.

2) Votre accompagnement a-t-il "glissé" vers d'autres types de missions depuis le 16 mars ?

Judith Rivier et de Pierre Beffa : l'accompagnement n'a jamais vraiment glissé. Nous avons eu plutôt de nouvelles missions car de nouveaux problèmes de communication sont apparus. La priorité pour cette typologie d'entreprises, au delà de la sécurité des personnes, c'est de garder le lien avec les clients car ils ne sont pas si nombreux et ils ont coûté cher à l'acquisition.  Donc, le plus important était de définir comment entretenir ce lien et avec quels messages. Et maintenant, nous nous préparons à repartir en conquête avec eux... Les campagnes ne sont pas supprimées, elles sont décalées et recalibrées pour être en phase avec l'état actuel de l'opinion. Le vrai risque c'est le faux pas, le message mal interprété (donc mal défini), car là, on peut vraiment s'enfoncer... 

3) Pouvez-vous donner un exemple d'une opération née dans ce confinement ?

J udith Rivier et de Pierre Beffa : nous sommes en train de développer une campagne radio pour une fédération professionnelle en quelques jours pour atténuer l'effet Covid19. L'exercice est vraiment intéressant : les décisions sont dix fois plus rapides. On cogite moins en fait quand on est dans l'action. il faut être rapide et juste. 

4) "L'après" est très souvent fantasmé, voire idéalisé. Quel est votre sentiment ?

Judith Rivier et de Pierre Beffa : en U, en V, en W, en L en Z ... On ne sait pas trop la tête de la courbe de la reprise ! Mais si il y a courbe, il y a reprise et on y on croit dur comme fer. Cette perspective est un moteur formidable pour nos clients et nos équipes. Ceux qui seront prêts iront encore plus vite.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par