Julia Nguyen (Les Gros Mots) : " le confinement a déconfiné les idées "

Julia Nguyen-Gros Mots

Nous continuons sagement à confiner avec vous. Et continuons notre série d'entretiens matinaux, débutée le 17 mars (!), avec aujourd'hui, celui de Julia Nguyen, directrice générale de l'agence Les Gros Mots. 

1) Comment allez-vous à l'agence ?

Julia Nguyen : bien, merci. Le télétravail se passe bien pour nous. Nous remarquons que les Français sont assez captifs à la publicité et aux médias. Bien sûr, même s'il y a une charge mentale, à devoir gérer l'agence, faire les professeurs pour les enfants à la maison, ou manager les équipes, cela donne lieu à des réunions cocasses. Ce confinement nous rapproche de nos clients et apporte une mue créative. Il y a aussi pour Morgan Faivre, le défi de faire perdurer l'état d'esprit des Gros Mots. Pour cela il a créé un journal de confinement. Un texte personnalisé envoyé tous les jours par mail aux collaborateurs. Et puis, nous faisons en sorte de maintenir les liens, en faisant des apéros par Skype ou bien des concours de beer-pong en visio (rires).

2) Comment s'organise la création/ production, étant donné que vous avez des clients comme le Puy du Fou, ou bien dans l'immobilier ou l'alimentaire, qui demandent beaucoup de moyens ?

 Julia Nguyen : durant les premiers jours de confinement, la question était " Comment assurer les communications ? ", notamment pour des clients comme le parc du Puy du Fou ou La Forêt, dont les agences sont fermées en ce moment même. Et " Comment leur être utiles  ? " et "Comment les faire avancer ? ". Pour Laforêt il y a eu la création d'un service de visiovisites via Messenger ou WhatsApp pour mettre en relation acheteurs et vendeurs. Et pour Flunch, le défi était de maintenir l'état d'esprit de la chaîne, à la maison des Français. Nous avons donc réalisé des contenus sur les réseaux sociaux dédiés à des recettes best seller pour que les consommateurs puissent les reproduire à domicile. En ce qui concerne le Puy du Fou, la mission consiste à entretenir la passion des fans. Cela au travers d'un travail de contenus avec des cours de danse ou d'escrime par exemple. Mais pour ce client, de longue date d'ailleurs, le confinement n'a pas arrêté les prises de parole annuelles. Au delà de ces annonceurs, le but est de préparer l'après et de montrer comment les marques sont en mue aussi. En fin de compte, le confinement a déconfiné les idées. Les décisions s'accélèrent, le rythme est soutenu et on devient plus malin. J'entends par là un déploiement de solutions plus agiles pour développer du contenu pour le client. Bien sûr nous avons des solutions de motion design, de post production, mais nous ne pouvons pas faire de prises de vue pour l'instant. On ne shoote pas, mais on s'y prépare. Disons que la période implique d'être un peu plus système D ! Et puis, où que soient les collaborateurs (ndlr. une trentaine), nous sommes sur le pont. Nous avons même une créa' qui travaille actuellement depuis l'Afrique du Sud avec son binôme. 

3) Avez-vous repéré des initiatives publicitaires qui vous inspirent en ce moment ?

Julia Nguyen : nous sentons un retour à l'artisanat, au homemade, à quelque chose de plus vrai. Qu'il y a une quête de sens et que les messages sont plus opportuns. Que les marques ont envie de créer des langages plus forts.

4) Les gros mots ont peut-être un bon mot à partager ? 

Julia Nguyen : nous avons toujours un bon mot à partager ! Avec Nicolas Gandrillon, je pense que le mot qui nous représente le plus est "rajeunissement". C'est ce que le confinement apporte à l'agence, je pense. On vit la vie des jeunes, sur les écrans, très digitalisés. Et puis, notre métier est de capter les insights. On a jamais autant été dans les baskets des Français qu'aujourd'hui. Et puis, ce sont les générations d'après qui seront nos clients. J'aimerai aussi ajouter quelque chose : on peut se dire qu'on ne sauve pas des vies, mais nous aussi, en quelque sorte, avons notre ligne de front à tenir. Être multitâches comme jamais et déployer des facultés. Il est certain que l'on sortira différents de cette période, en tous points de vue.

.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par