Thomas Parouty (Agence Mieux) "coïncidence ou pas, nous travaillons sur trois nouveaux dossiers liés à l’inclusion sociale"

Thomas Parouty, fondateur de l'agence Mieux.

Résilience nationale ... Nous sommes dans la troisième semaine de confinement. CB News, comme vous, a intégré une certaine forme d'endurance. Nous continuons notre série débutée mardi 17 mars, avec, aujourd'hui, le témoignage de Thomas Parouty, fondateur de l'agence Mieux.

1) Comment allez-vous à l'agence ?

Thomas Parouty : à l’agence, tout le monde va très bien. Chacun est confiné, en bonne santé. Nous sommes très habitués au télétravail. Nous l’avions décidé, un peu avant les annonces. Nos clients aussi vont bien. Nous avons virtualisé le café de 9h30 et l’apéro du jeudi soir. Nous en profitons aussi pour faire des MOOC sur la RSE sur coursera.org. Comme nous sommes entourés de quelques médecins, nous avons essayé de contribuer en faisant des appels aux dons (financiers et matériels) auprès de notre réseau pour des centres de soin locaux.

 2) Avez-vous une bonne nouvelle à partager ? De la part d'un de vos clients par exemple ?

Thomas Parouty : la période nous oblige à repenser le monde, son économie et donc le rôle de chaque entreprise, sa raison d’être. Depuis sa création en 2009, Mieux s'est spécialisée sur la RSE. La bonne nouvelle est que nos clients sont toujours actifs, peut-être plus ambitieux encore. Deux semaines de confinement ne nous permettent pas d’avoir suffisamment de recul, mais les marques semblent résolues à préparer l’après-crise, en communiquant sur leurs engagements RSE, encore plus qu’avant. Depuis toujours, nous sommes convaincus que les entreprises seront le moteur d’un monde plus responsable. Coïncidence ou pas, cette semaine, nous travaillons sur trois nouveaux dossiers liés à l’inclusion sociale. Plus encore, avec la crise, la RSE est aujourd’hui devenu le sujet stratégique des communicants pour trois raisons : mobiliser les salariés et donner du sens à leur job, apporter de nouvelles réponses aux attentes des clients (avec des offres à impact et une posture d’entreprise engagée) et désormais, donner des preuves aux actionnaires (nouvelle tendance depuis deux ans pour répondre aux exigences de l’Investissement Socialement Responsable).

3) Déboussolées, les marques recommencent à prendre la parole : qu'avez-vous noté de particulièrement créatif ? Chez vous à l'agence et ailleurs

Thomas Parouty : le sujet est inquiétant, et c’est donc difficile d’être créatif. Mais je trouve qu’Ikea Espagne a réussi faire passer une belle émotion dans sa dernière campagne « Ta maison a quelque chose à te dire ». Aucune raison « commerciale » de communiquer avec des magasins fermés, juste prendre soin de chacun. Par ailleurs, j’ai revu une très belle animation de trois minutes réalisée en 2009 par un créatif qui s’appelle Steve Cutts. Elle est simple, efficace, terrible ...

 4) Si vous deviez expliquer cette situation à un martien dans quelques années, ce serait ....

Thomas Parouty : je lui expliquerai que cette crise nous a fait prendre conscience que la Terre est une petite planète. Que les humains sont dépendants les uns des autres, que la nature est fragile et qu’il faut en prendre soin (euh… en fait, c’est la réponse de ma fille, Eugénie, 11 ans, assise à côté de moi). Demain devra être forcément différent. En tout cas, Mieux fera tout pour que les entreprises s’engagent plus.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par