Mathieu Gabai (Epoka) "Sortir de la sidération et trouver le bon ton n’est pas simple"

Mathieu Gabai, président de l'agence Epoka

Résilience nationale ... Nous sommes dans la troisième semaine de confinement. CB News, comme vous, a intégré une certaine forme d'endurance. Nous continuons notre série débutée mardi 17 mars avec Mathieu Gabai, co-président de l'agence Epoka.

1) Comment allez-vous à l'agence ?

Mathieu Gabai : nous avions anticipé l’annonce du confinement et, dès lundi 16 mars matin, l'ensemble de nos équipes était en télétravail avec des managers engagés et prêts à accompagner nos équipes et nos 300 clients. Nous avons depuis l’emménagement dans nos nouveaux locaux, il y a déjà un an, tous les outils pour travailler sereinement à distance . Les premiers jours ont été très studieux et efficaces. Je remercie toutes les équipes internes et externes qui nous ont permis en toute sérénité de nous adapter à ce contexte. Nous sommes évidemment tous très impatients de nous retrouver physiquement mais "l'ambiance digitale" est excellente avec des rituels qui ont très vite trouvés leur place comme les réunions d’équipe ou de managers via Teams. Une solidarité de tous les instants nous permet de relativiser la situation et de préparer tous ensemble une fin de trimestre que nous espérons active. Bref un contexte forcément compliqué, mais tout va bien à l'agence :).

2) Avez-vous une bonne nouvelle à partager ? De la part d'un de vos clients par exemple ?

Mathieu Gabai : nous avons de la chance car une grande partie de nos clients maintiennent leurs projets de communication avec l'agence. Cette continuité d'activité est essentielle pour que l'on puisse tous repartir correctement à la fin du confinement et merci à eux pour leur confiance sans faille. C'est sans doute cela la meilleure nouvelle. Je pense également à de très beaux projets qui se lancent. A titre d'exemple nous lançons un dispositif de communication pour GCollect, la première plateforme indépendante de mise en relation directe avec les professionnels du recouvrement amiable, autour du "Smart recouvrement". Un sujet particulièrement important et d'actualité...

3) Déboussolées, les marques recommencent à prendre la parole : qu'avez vous noté de particulièrement créatif ? Chez vous à l'agence et ailleurs

Mathieu Gabai : globalement, les marques ont eu du mal à prendre la parole et c’est normal ! Les entreprises ont dû s’organiser pour gérer leurs collaborateurs et leurs activités. Sortir de la « sidération » et trouver le bon ton dans les prises de parole n’est pas simple. Comment communiquer « juste » sans être taxé de prise de parole opportuniste ? Les premières prises de parole doivent être destinées aux collaborateurs. La communication interne doit être centrale. Nous conseillons toutefois à nos clients de préparer la période post confinement. La communication va avoir un rôle majeur pour les entreprises en sortie de crise et celles qui mettront du temps à reprendre la parole auront du mal à rattraper leur retard. Les prises de parole devront être créatives mais surtout vraies et engagées !

4) Si vous deviez expliquer cette situation à un martien dans quelques années, ce serait ...

Mathieu Gabai : un petit virus a essayé non seulement de s'attaquer à la santé des terriens, mais surtout à notre économie. Après un âpre combat, nous avons vaincu et une nouvelle ère pleine d'opportunités et de nouveautés s'est ouverte.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par