David Réguer (RCA Factory) : « pour communiquer, les réseaux sociaux et le digital sont devenus le vecteur essentiel »

réguer

Fondateur et CEO de l’agence notamment spécialisée santé RCA Factory, David Réguer répond aujourd’hui aux questions de CB News, alors que la période de confinement se poursuit et que les professionnels de la publicité, de la création, du marketing, des médias, de l’audio ou encore de la high-tech s’interrogent sur comment vivre avec cette crise et, surtout, comment en sortir. 

La 6ème semaine de confinement s’achève… Comment va RCA Factory ?

Pour le moment, l’agence se porte plutôt bien. RCA Factory avait déjà une culture du télétravail comme beaucoup d’acteurs de notre secteur, donc nous avons été très rapidement opérationnels. En dehors de deux ou trois projets arrêtés ou décalés dans le temps, l’activité n’a pas été trop impactée pour le moment. Cela s’explique par la spécificité de l'agence : notre cœur d'expertise c'est le social media mais au croisement de la communication digitale et marketing, du corporate et ce principalement dans le domaine de la santé. Ainsi par exemple, nous traitons beaucoup de sujets en lien avec des maladies chroniques, nous créons et gérons des communautés de professionnels et de patients. C'est pour ça que nous avons même reçu des nouvelles demandes de la part de laboratoires pharmaceutiques qui souhaitent dès à présent repenser à l’avenir leurs modes d’interaction avec les patients et les professionnels de santé avec des approches 100% digitales.

Vos process, vos créations, vos dispositifs. Tout a été bousculé ? Remis en cause ?

Nous avons immédiatement réfléchi et mis en œuvre des nouveaux formats de communication sur les réseaux sociaux (interviews sonores, émissions enregistrées sur Facebook Première, dialogue en direct sur Instagram avec un influenceur santé, programmes de webinars ou de podcasts, etc.) et des nouvelles approches pour aider nos clients à conserver un lien avec leurs publics.

Dès le début de la crise, l’équipe de RCA Factory a été formidable de réactivité et de créativité. Dans ce contexte difficile, elle fait preuve d’un esprit particulièrement positif et solidaire. Ensemble nous avons ainsi décidé d'ouvrir notre media web We Are Patients (WAP) aux influenceurs et aux acteurs de la santé pour qu’ils puissent communiquer sur le Covid. Nous avons aussi fédéré plusieurs associations de patients (dont AF3M, Alliance du Coeur, Andar, Association France Spondyloarthrites, Dermato Info, France Lymphome Espoir, HTAP France, Jeune et Rose, Laurette Fugain, Ligue contre le Cancer, Ligue contre la Sclérose en Plaques, Renaloo, Santé Respiratoire France) autour d’un service simple de questions/réponses (WAP Covid Info) pour aider les personnes malades chroniques et leurs proches, en cette période.

Être une agence notamment spécialisée Santé, c’est être au centre des attentes de vos préconisations pour vos clients ? Que leur dites-vous ?

Tout d’abord, nous avons collectivement une responsabilité en tant qu’acteur de santé et RCA Factory en est un, celle de ramener au premier plan des préoccupations sanitaires les personnes malades chroniques. Nous devons rassurer les patients, les informer, les guider dans un parcours de soin qui s’est souvent morcelé. Et pour communiquer, les réseaux sociaux et le digital sont devenus le vecteur essentiel. Je leur dis aussi que nous pouvons les aider à repenser leurs modes d’interactions, à court et moyen terme, avec leurs clients, leurs KPOLs, les professionnels de santé ou les patients. Nous pouvons innover ensemble pour adresser différemment nos messages et créer de nouveaux services où le digital et le social media prennent évidemment toute leur place.

Mesurez-vous d’ores et déjà l’impact financier d’une telle situation ?

Pas encore, mais il est clair que par effet domino il y aura des conséquences.

Il y aura un avant et un après cette crise ?

Oui. Les usages en matière de digital et social média ont été bouleversés et de nouvelles habitudes ont été prises. Les entreprises vont aussi anticiper l’arrivée d’une seconde vague à l’automne et donc revisiter leur organisation. Bien entendu, nous avons vu un élan de solidarité important, de nombreuses innovations ont vu le jour… Mais il est assez difficile de mesurer aujourd’hui quelles seront les conséquences de la crise économique sur l’emploi, la société et la politique.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par