Événementiel : plan de sauvetage adressé à Bercy

Bouée

Certaines organisations professionnelles de la filière événementielle - Coésio, Créalians, France Congrès et Evénements, Lévénement, Synpase, Traiteurs de France, Unimev -  proposent au gouvernement un plan de sauvetage à destination de toutes les entreprises du secteur. "L’interdiction des événements depuis fin févrie,  puis le confinement général ont dramatiquement impacté tous les acteurs des métiers de l’événementiel et déjà coûté près de 15 milliards de retombées économiques" précise le collectif. "Lundi 13 avril dans son allocution télévisée, le président Emmanuel Macron a annoncé la mise en œuvre d’un plan spécifique pour les secteurs tels que l’événementiel qui seront durement affectés. L’objectif affiché est donc bien la préservation des entreprises et des emplois et nous nous en félicitons. Nous saluons la forte mobilisation des pouvoirs publics pour les entreprises du secteur, autour de Bruno Lemaire, Muriel Pénicaud, et Jean-Baptiste Lemoyne pour leur mobilisation à nos côtés".Cependant et pour y parvenir, "il est indispensable que les mesures prises soient fortes, adoptées rapidement et se poursuivent sur le long terme". Un plan de soutien du secteur, présenté en début de semaine, à Bruno Lemaire, Ministre de l’économie et à Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a été conçu pour accompagner les entreprises pendant 24 mois. Il comprend des mesures prioritaires telles que :l’exonération de la totalité des charges sociales patronales jusqu’en décembre 2021, l’exonération de la CET(CVAE et CFE) pour les entreprises du secteur événementiel pour les années 2020 et 2021 en compensant la part des collectivités territoriales, le report complémentaire des échéances d’emprunts, la transformation du Prêt Garanti par l’État en crédit longue durée sectoriel,remboursable sur huit ans, avec différé d’amortissement de deux ans, la prolongation de 18 mois du dispositif actuel d’activité partielle et l'’exonération de loyers pour les établissements recevant du public pour des événements types foires, salons, congrès...sous contrat avec lEtat. En outre, le collectif demande aussi des mesures sociales, économiques et sanitaires complémentaires. Comme le maintien des indemnités mensuelles pour les travailleurs indépendants, le fonds d’investissement lié à la sécurité sanitaire pour l’accueil du public, ..."Outre la sauvegarde des TPE PME et ETI de la filière événementielle qui représentent un nombre très conséquent d’emplois directs et indirects, c’est aussi l’attractivité de la France en tant que grande destination mondiale reconnue pour ses savoir-faire qui est en jeu. Nos métiers, générateurs de liens économiques et sociaux, sont également fondamentaux pour accompagner la relance de l’économie et des entreprises françaises".

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par