La filière Communication contre les interdits

Stop

Dans un texte intitulé « Avant d’interdire » co-signé Franck Gervais (Union des marques), Mercedes Erra (filière communication) et Laurent Habib (AACC), et soutenu par une trentaine d'organisations syndicales et professionnelles, le monde de la communication fait part de son « inquiétude » alors que deux projets de loi « s’apprêtent à restreindre drastiquement la liberté de faire de la publicité ». Si les signataires disent « partager » l’objectif de favoriser la transition écologique et une meilleure consommation, ils mettent en garde également : « Avant d’interdire, a-t-on vérifié que les mesures proposées auront une réelle efficacité écologique » alors que la communication peut devenir « le bras armé de la transition ». Ils soulignent ainsi que « la publicité est faite pour promouvoir, en positif. Nul doute qu’elle puisse le faire pour la transition écologique ».  Le trio rappelle en outre que la filière Communication, c’est « un écosystème de 52 milliards d’euros et 750 000 emplois (directs et indirects), constitué à 60% de TPE et PME, déjà mis à mal par la pandémie, qui risque de ne pas s’en relever ». Ils en appellent à « un temps d’échanges » entre les parties prenantes que sont l’Union des Marques, les médias et la Filière Communication, « afin de construire ensemble les solutions pour faire de la publicité un accélérateur de la transition. La publicité veut pouvoir faire son travail pour la transition écologique », concluent-ils.

L'intégralité du texte :

interdire

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par