Le fondateur de Braaxe ne reviendra pas à l'agence

Julien Casiro - Braaxe

Quelques jours après avoir annoncé son rachat par le groupe Australie, Julien Casiro, fondateur de l'agence Braaxe, n'ira plus à l'agence selon un communiqué diffusé vendredi 25 septembre. Le texte est signé de "L'équipe Braaxe". Julien Casiro est mis en cause nommément, avec d'autres personnes de l'agence, pour avoir selon le très récent compte instagram "balancetonagency" (@bta), eu des comportements déplacés dans le cadre professionnel. Ce compte, qui commence à affoler le secteur, recense les témoignages de victimes en agence de publicité et exhorte à dénoncer "le sexisme, les violences et l’abus de pouvoir". Les Lionnes ne sont pas à l'origine de ce compte. L'association l'affirme dans un message dévoilé le 24 septembre "non nous ne savons pas qui est derrière ce compte, et non il n'est pas piloté par nous (...) Nous ne pouvons en aucun cas nous associer à ce compte". Les Lionnes sont néanmoins entrées en contact avec @bta et acceptées d'être contactées par l'agence Braaxe "à l'initiative de son dirigeant" selon leur procédure pour ouvrir une enquête en ne prenant pas "parti ni pour @bta ni pour Braaxe". De son côté, l'agence Braaxe a diligenté un cabine d'avocats, pour mener une enquête en son sein. Son fondateur ne "retournera pas à l'agence avant que les enquêtes ne soient achevées et que des décisions soient prises".

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par