Jacques-Edouard Duffour (moonlike M&C Saatchi) "nous n'en sommes pas encore à des changements de stratégies profonds"

Jacques-Edouard Duffour, CEO et co-fondateur de moonlike M&C Saatchi (Village M&C Saatchi.GAD)

Deuxième semaine de confinement… CB News poursuit sa série d’interviews de professionnels de la filière communication, initiée mardi 17 mars dernier. Jacques-Edouard Duffour, CEO et co-fondateur de moonlike M&C Saatchi (Village M&C Saatchi.GAD), répond à nos questions.

1) COMMENT RÉAGISSEZ-VOUS FACE À CETTE CRISE SANITAIRE ? POUR VOS SALARIÉS ? VOS PARTENAIRES, NOTAMMENT FREE-LANCES ?

Jacques-Edouard Duffour : l'agence se réorganise totalement. Nous avons priorisé les projets et surtout resserré les équipes projets pour simplifier les échanges et la circulation de l'info. C'est d'ailleurs le point clé. Le nombre de mail à explosé, les échanges sur Slack sont en non-stop. Bref, nous avons dû simplifier notre organisation pour gérer le flux d'information. On a réduit le nombre de free-lances. Non pas par manque de mission (la nature "Social Media" de l'agence fait que nos projets se maintiennent dans l'ensemble), mais parce que nous avons beaucoup d'incertitudes sur les capacités de paiement de nos clients. On anticipe en quelque sorte des prochains mois risquent d'être difficiles en terme de trésorerie.

2) COMMENCEZ-VOUS À EN MESURER L'IMPACT FINANCIER ?

Jacques-Edouard Duffour : Oui clairement. Nous avons déjà quatre campagnes annulées qui devaient surfer sur l'Euro... Et de nombreux projets ont été reportés. Le newbiz est à l'arrêt. Bref, l'impact financier va se ressentir dès le mois d'avril. 

3) COMMENT RÉAGISSENT VOS CLIENTS ?

Jacques-Edouard Duffour : on note tout d'abord un changement de comportement. Beaucoup de bienveillance. Les gens se préoccupent de chacun et le fameux "Ça va ? " prend une nouvelle tonalité, plus sincère. Globalement, nous avons réduit et adapté notre communication sur les réseaux sociaux de nos clients pour proposer des contenus en adéquation avec l'actualité. Nous sommes convaincus que les marques qui auront réussi à se rendre utiles pendant cette période en sortiront grandies et plus fortes.  Bref, nous n'en sommes pas encore à des changements de stratégies profonds. Mais davantage dans l'adaptation aux évènements que dans une remise en question des fondamentaux. En revanche, il est certain que cet évènement va accélérer et modifier les comportements des consommateurs. Un nouveau modèle de société va voir le jour et les marques vont devoir adapter leurs plateformes pour s'inscrire dans ce nouveau paradigme.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par