Josselin Martin (Genius) : « avec la date du 11 mai, l’horizon s’est quand même éclairci »

josselin

Cofondateur et directeur général du cabinet de placement d’experts en marketing, communication et digital Genius, Josselin Martin répond aujourd’hui aux questions de CB News alors que la période de confinement se poursuit et que les professionnels de la publicité, de la création, du marketing, des médias, de l’audio ou encore de la high-tech s’interrogent sur comment vivre avec cette crise et, surtout, comment en sortir.

6ème semaine de confinement et de télétravail… Après la mise en place d’une nouvelle organisation, y-a-t-il eu des ajustements, des manques, des innovations en la matière. Tout est-il rose dans ce nouveau mode de travail ?

De par notre activité de placement d’experts chez nos clients, nos collaborateurs étaient déjà habitués au travail à distance et au télétravail. Nous avions aussi depuis très longtemps mis en place des outils qui permettent de le faire dans de bonnes conditions : Slack, google drive, Zoom, etc. Mais au-delà de leur mise en place, chaque collaborateur y a aussi été formé lors de son onboarding. Cela étant, après de 2 semaines de confinement, une fois l’émotion et les turbulences atténuées, nous avons constaté que nous ressentions tous un fort besoin de nous voir, autrement que pour discuter mission et projet.

C’est pourquoi nous avons mis en place des ‘Virtual coffee’ chaque mardi et vendredi. Nous organisons ainsi une visio de 15/20 minutes où chacun peut se connecter selon son emploi du temps et son envie. L’objectif est de garder du lien avec les collaborateurs à travers des échanges informels. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des enfants intervenir de manière impromptue pendant ces visio. Et c’est souvent très drôle ! Nous avons également implémenté via notre outil RH Lucca une application simple qui nous permet de connaître l’humeur de nos Genius chaque jour (déclaratif). Pour le staff, cela permet de pouvoir réagir très rapidement si nous constatons qu’un Genius a un peu le moral dans les chaussettes. Car chacun vit le télétravail très différemment, notamment en fonction de son type d’habitat et sa vie de famille. Enfin, nous avons encore renforcé l’accès aux formations, en e-learning via OpenClassrooms, ou webinar avec Hub Institute donc nous sommes membres.

En tant que cabinet de recrutement spécialisé, on imagine que les recherches de nouveaux collaborateurs sont au point mort et/ou gelées et/ou reportées ? Ou au contraire, encore plus ciblées et avec l’ambition d’embaucher rapidement ?

L’augmentation de nos effectifs est liée au nombre de missions à pouvoir. Mais même si le new business s’est arrêté net dès la première semaine de confinement, nous avons pris le parti de continuer de sourcer, identifier et qualifier des candidats pour en effet être prêts dès que l’activité reprendra. L’équipe recrutement reste d’ailleurs mobilisée à 100% avec bien entendu des entretiens qui ne se font que par visio. Depuis 15 jours, nous avons de nouveau des demandes de prospects pour des missions à lancer soit pendant le confinement (oui oui !) soit dès la sortie. C’est un signe encourageant.

Mesurez-vous d’ores et déjà l’impact financier d’une telle crise pour votre entreprise ?

Les missions sur lesquelles les Genius étaient engagés avant le confinement se sont pour la grande majorité poursuivit. Nous nous posons davantage de questions sur l’après, car le new business que nous ne pouvons pas faire depuis 6 semaines maintenant, il faudra à un moment ou un autre pouvoir le récupérer. Si tant est que ce soit possible ! Nous établissons donc plusieurs scénarii quant à une reprise normale de l’activité. Et nous continuons d’échanger avec nos clients pour connaître leurs intentions sur les prolongements de mission ou non. Enfin, nous maintenons le contact avec les prospects avec qui nous avancions avant le confinement afin d’être prêts pour débuter de nouveaux projets. Vous l’aurez compris, je me garderai bien de faire des plans sur la comète, vu que tout change d’une semaine à l’autre. Mais avec la date du 11 mai, l'horizon s'est quand même éclairci.

Croyez-vous qu’après cet épisode de crise inédit, le recrutement et la façon de l’envisager seront profondément transformés ?

Le recrutement a déjà bien évolué ces dernières années (outils, process, digital…) Une fois le confinement terminé, je pense plus que jamais que nous aurons besoin de nous voir, de nous retrouver, de recréer du lien avec les autres dans la real life ! Et le recrutement n’échappera pas à cette tendance, et c’est tant mieux. À titre personnel, si je trouve les entretiens et les meetings en visio fabuleux et très pratiques, je crois aussi que j’en fais une overdose ! C’est d’ailleurs pareil pour les apéros virtuels sur Houseparty…mais bon ça c’est un autre sujet

Une dernière chose à ajouter ?

Avec une dizaine de professionnels et d’experts métiers travaillant dans différentes structures nous avons lancé une initiative appelée #lesconfinésdorientation. En quelques mots, depuis le mercredi 15 avril, nous offrons du temps aux étudiants qui le souhaitent pour échanger sur leur problématique du moment : mémoire, retour d’expérience, conseil entretien d’embauche, projet professionnel, etc. Concrètement, nous les invitons à contacter directement via le post LinkedIN le professionnel qui les intéresse en indiquant leur motivation pour cet échange. En retour, le professionnel contacté, s’engage à répondre pour organiser éventuellement un échange plus approfondi par téléphone ou visio. Cette initiative part d’un insight très simple : en ces temps particuliers, nous avons plus que jamais besoin de garder du lien social. Et à notre niveau, il nous semblait pertinent de pouvoir (re)donner du temps et mettre à disposition nos expériences.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par