Une "Joy Factory" pour les Galeries Lafayette par Marine Hakim, DG DDB Paris

hakim

Après l'annonce du gain de budget de la communication des Galeries Lafayette, Marine Hakim, directrice générale de DDB Paris, précise les contours de la Joy Factory créée au sein de l'agence pour le grand magasin.

1) Très disputé, vous avez remporté le budget de Galeries Lafayette avant l'été. Pouvez-vous dévoiler quel en était le brief ? 

Marine Hakim : c'était un brief très ambitieux et très excitant. Il s'agissait d'écrire le nouveau chapitre créatif des Galeries Lafayette. Si je devais le résumer en quelques mots : dans un marché en pleine mutation, chahuté par les confinements successifs, les Galeries Lafayette souhaitaient ré-inventer leur territoire de communication afin d'accroitre la préférence de marque, notamment auprès des Français. Le brief était de concevoir une nouvelle plateforme de communication, pérenne, singulière et omnicanale qui puisse vivre quel que soit la prise de parole : campagne de marque, temps forts thématiques, marronniers promotionnels ou encore campagne de trade marketing.  

 2) Quel est le périmètre de votre accompagnement ? 

Marine Hakim : Accompagnement stratégique, conception des prises de paroles marque et temps forts sur tous les media avec un rôle essentiel du social media. Conception et création des magazines papier,  mais aussi conception et création des campagnes de trade marketing digitale. La France reste le marché prioritaire, mais nous adaptons nos campagnes pour l'international et notamment la Chine. 

    3) Pouvez-vous présenter la "Joy Factory" au sein de DDB ? 

    Marine Hakim : l'idée de départ c'est dire qu'on est plus agile et plus efficace si on travaille tous ensemble quel que soit le métier et l'expertise. Nous avons donc réuni une équipe de commerciaux, planneurs, créatifs et producteurs dédiée pour Galeries Lafayette pour une plus grande agilité, une plus grande réactivité et une approche mode/premium. Une approche in-house "tout sous le même toit" connectée à DDB et son réseau de talents.

      4) Que disent les nouveaux axes créatifs de la stratégie des Galeries Lafayette ?  

      Marine Hakim : la joie est au cœur de toutes les prises de parole. Plus qu'une simple facette de la personnalité de la marque, elle est centrale. Une joie simple, généreuse qui touche tout le monde parce qu'elle célèbre chacun. C'est la raison d'être de Galeries Lafayette : proposer un commerce créateur de moment de joies. Par ailleurs, tout au long du développement créatif, nous nous répétions trois mots clés entre nous et avec les équipes Galeries Lafayette :  inclusivité, énergie et jeunesse d'esprit. Cela résume bien, je pense, là où nous voulons emmener la marque, loin d'un élitisme "modeux"  et toujours plus proche des gens.

        5) Plus largement, comment appréhendez-vous les enjeux du retail en général et des grands magasins en particulier ?

        Marine Hakim : le marché est en pleine mutation. Il y a de plus en plus d'acteurs on et offline, des plateformes de vente en direct, de plus en plus de seconde main... Dans ce contexte, étonnamment l'expérience "grand magasin" peut être ultra désirable et réjouissante si elle est pleinement assumée.  Car un grand magasin, au fond, c'est un commerce créateur d'expériences, de rencontres, de découvertes. C'est un espace populaire, ouvert à tous, bref un commerce créateur d'émotions. A condition qu'il soit ommnicanal et centré sur l'expérience client. Plus que jamais le grand magasin a son rôle à jouer dans le retail d'aujourd'hui. 

        À lire aussi

        Filtrer par