Julien Levilain (Buzzman) "on a le droit d'être optimistes"

Julien Levilain - Buzzman

Voilà nous sommes presque tous en "vert". Et c'est la cinquième semaine depuis la fin du confinement. Julien Levilain, directeur général Buzzman, raconte ce qui a changé et les perspectives de l'été qui est bientôt là.

1) D'où nous parlez-vous ?

Julien Levilain : de Paris où je suis de passage pour une semaine. J'ai eu la chance de passer les derniers mois à la campagne et les prochains mois vont sans doute être une alternance entre l'un et l'autre. On a le droit d'être optimiste et d'imaginer que cette crise va changer des choses durablement et parmi celle-ci je crois que le télétravail en fera partie. Pas à 100% parce qu'on a besoin d'être en contact physique les uns avec les autres dans les périodes à forte intensité, mais dans les temps plus faibles cela permet de travailler différemment et parfois mieux

2) Qu'est-ce qui a changé pour l'agence et ceux qui la font depuis le 11 mai ?

Julien Levilain : en réalité pas grand-chose. Nous avons continué à 100% en télétravail. L'agence est encore fermée à l'heure où l'on se parle. Nous devons décider dans les prochains jours de ce que l'on va proposer aux salariés de l'agence. Sachant que la décision de ne pas ouvrir a été prise en concertation avec eux. Les seules petites différences sont la possibilité de produire des contenus sous forte contrainte encore mais c'est toujours mieux que rien et d'un point de vue psychologique le sentiment de voir le bout du tunnel.

3) L'été est une période généralement dense pour les agences. Comment se prépare le vôtre ?

Julien Levilain : nous allons continuer à encourager le télétravail pour tous ceux qui le veulent. L'idée de reprendre avec des masques, des distances de sécurité...ne correspond pas vraiment à l'état d'esprit que l'on souhaite avoir chez nous. Donc dans ces conditions, et avec la certitude acquise que notre rendement n'est que très peu affecté par le télétravail, nous allons continuer dans cette voie et nous allons profiter de l'été pour réfléchir à la manière dont nous allons organiser l'agence pour la suite. On a toujours mis le bien être des gens en haut de la liste de nos priorités, de nouvelles perspectives s'offrent à nous là-dessus et l'été ne sera pas trop pour arriver au meilleur compromis entre plus de flexibilité et le maintien d'un esprit de corps auquel nous sommes très attachés. Sur un plan plus prosaïque nous allons aussi bosser pour nos clients pour préparer la fin d'année et 2021 et essayer de gagner les pitchs qui se présentent pour repartir sur une dynamique positive.

4) Qu'avez-vous envie de dire à tous ceux à qui la (belle) pub a manquée ?

Julien Levilain : l'une des leçons de cette crise c'est aussi que les gens ont besoin de création. Le nombre d'initiative personnelle ou collective pour égayer la période via de la créativité est hallucinant. C'est une très bonne nouvelle pour les agences qui font de la création leurs fonds de commerce, donc à titre personnel pour Buzzman je suis plein d'optimisme pour la période à venir. De manière générale pour le marché j'espère qu'on ne va pas tomber dans la facilité des bons sentiments qui fleurissent déjà un peu trop. J'aimerai que l'on se donne pour mission de divertir les gens, de les faire rire parce que c'est quelque chose qui est à la bonne hauteur pour notre industrie. N'en déplaise à certains la pub ne sauvera pas le monde...Mais si elle peut le rendre un peu plus gai ce serait déjà très bien.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par