Laurence Vignon (ici Barbès) : "Pour 2020, la situation est claire. Le sujet c'est 2021"

Laurence Vignon - ici Barbès

Nous l'avions écoutée le 19 mars dernier, trois jours après. Laurence Vignon, vice présidente de ici Barbès, livre ici, dans cette cinquième semaine de déconfinement ses espoirs. Sans langue de bois

1) D'où nous parlez-vous ?

Laurence Vignon : D'ici Barbès où les éléments de déco ont peu évolué et sont devenus plus centrés sur l'hygiène. Bien contente d'y être et de profiter de ces bureaux dans lesquels nous nous sommes installés il y a à peine un an. Avec les terrasses, c'est un vrai bol d'air et finalement c'est un endroit vraiment agréable pour travailler (plus que nos appartements, peut être). 

2) Ceux qui le souhaitent peuvent-il revenir travailler à l'agence ?

Laurence Vignon : Ils le peuvent, depuis le 18 mai. Progressivement, il y a de plus en plus de monde. Nous allons revenir petit à petit à une présence quasi normale quelques jours par semaine dans les bureaux. En fait, rentrer chez soi, brutalement, puis sortir, revenir, cela prend du temps… Les modes de travail virtuels après avoir été subis se sont imposés et semblent donner satisfaction. Je crois qu'on ne l'avait pas totalement évalué. Une fois le trajet retrouvé, les collègues retrouvés, les repères reviennent et ça fait du bien. Néanmoins le télétravail dont on parle tant restera un vrai sujet de qualité de vie, il faudra qu'on réfléchisse à la place qu'il doit pendre même si nous étions déjà sur un rythme d'une journée par semaine. 

3) L'été arrive la semaine prochaine : le vôtre sera-t-il comme "d'habitude" studieux ?

Laurence Vignon : Les deux mois d'été seront intenses à plusieurs titres : pas mal de choses à préparer pour la rentrée de septembre et des productions en cours, tout en laissant tout le monde partir en vacances. Et on en a besoin car sincèrement toute les équipes d'ici Barbès ont travaillé dur. Comme mes camarades des autres agences, et je l'entends beaucoup lors des réunions à l'AACC (formidable de soutien et de présence), on doit aussi se projeter dans des visions à plus long terme et ça c'est pas comme "d'habitude" parce qu'on vient de vivre un moment exceptionnel. 

4) Côté business, comment allez-vous ?

Laurence Vignon : Sans langue de bois, la période a généré des arrêts de certaines de nos productions qui seront difficiles à rattraper. Pour 2020, la situation est claire. Le sujet c'est 2021 et le contexte pas facile à anticiper d'une reprise. Il faut bâtir différents scénarios : nous sommes sur le pont. Ce qui est certain, c’est que nous sommes plus que jamais déterminés à réussir ce projet d'agence indépendante que nous avions démarré "les jours d’avant ", il n'y a pas si longtemps en fait… 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par