Life is a bug : quand les mots s'échappent des cartes

“Cela fait maintenant huit ans que nous envoyons des petites cartes postales. Huit ans qu'on les retrouve chez nos clients, posées ou épinglées sur les murs de leurs bureaux…" explique Hélène Sagné, fondatrice de Bug Agency, "en voyant cette véritable collection, on a décidé de lever le voile et de raconter toute l'histoire de ces cartes en lançant Bugging Cards sur Facebook en janvier de cette année. Aujourd’hui on décide d’aller encore plus loin avec le site www.life-is-a-bug.com”. Life is a bug, c'est la suite de l’aventure de l'agence qui "aborde les problématiques de ses clients en décloisonnant les idées et en déplaçant les axes de pensées. Comme elle se réinvente sans cesse, Bug se retrouve souvent là où on ne l’attend pas. Quand les autres font une carte de vœux par an, Bug fête tout – et surtout ce qui ne se fête pas toujours au bureau ! Les bonnes résolutions, la Saint-Valentin, le 1er avril, l’été, la rentrée des classes…" A force de jouer avec les mots, Bug s’est pris au jeu. " Un jour de Saint Valentin 2016, lorsque nous avons sorti notre traditionnelle carte de saint Valentin "Veux-tu m’épuiser ? "nous nous sommes dit en rigolant que cette phrase serait parfaite sur une culotte. Il s’en est suivi un fou rire général, puis un coup de folie en se disant « et si on le faisait vraiment ?". Les mots se sont ainsi échappés des cartes pour aller sur des mugs, des "totebug", des slips, des culottes, des chaussettes, des bodies bébé … L’agence a entraîné avec elle  le Slip Français, en lançant une collection de sous-vêtements, chaussettes et autres marcel brodés de jeux de mots "Sea, Socks and Sun", "Déclarer Sa flemme", "Veux-tu m’épuiser", "Bob et Marcel"…50 % des bénéfices des ventes vont à de jeunes start-up et à des projets en devenir via la plateforme Ulule.

 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par