Loris Repellin nommé CEO de Havas Life et H4B

Loris Repellin

Le réseau Havas Health & You nomme Loris Repellin au poste de CEO de ses agences parisiennes . Auparavant directeur général chez Omnicom DDB Health Paris, ce pharmacien de formation, également diplômé d’un MBA a entamé sa carrière dans des fonctions marketing chez Sanofi, à Paris et au Brésil.  Il se prête au jeu de trois questions/réponses pour dévoiler son ambition. 

Quelle est votre feuille de route à ce nouveau poste ?

Loris Repellin : la communication santé étant une véritable priorité pour le groupe Havas; Notre mission est d’adapter une offre sur mesure pour les laboratoires pharmaceutiques et plus généralement l’ensemble des acteurs de santé.  Nous voulons continuer à développer un  véritable projet d’envergure pour nos clients. Un projet qui doit rompre parfois avec la communication classique très opérationnelle, et apporter des réponses différentes sur un axe fort d’innovation et de créativité. Notre positionnement est d’être une agence de conseil en communication santé. Nous voulons remonter plus en amont dans la chaine de valeur, construire l’histoire de la marque avec nos clients laboratoires et penser globalement avec eux.  Ma volonté est également d’orienter le message de l’industrie pharmaceutique vers un univers plus émotionnel autour de la promesse de la marque, au-delà des chemins classiques, en mettant parfois un peu plus d’affect dans la tech. Nous allons pouvoir nous appuyer sur l’organisation Havas qui comprend des équipes transverses aux profils diversifiés comme c’est notamment le cas avec les Havas Village. A chaque client laboratoire, la possibilité de répondre au sein de l’agence avec des compétences décloisonnées et de s’appuyer sur des expertises diverses comme la musique, les jeux vidéo ou l’entertainment au sens large grâce à notre appartenance à Vivendi. Cette démarche, qui est totalement nouvelle dans la santé  a déjà fait ses preuves dans d’autres domaines comme l’automobile où Havas a accompagné ses clients en s’appuyant sur une profonde  connaissance du consommateur et un pilotage marketing efficace . A mon sens malgré les innovations technologiques qui nous entourent, « everything starts with our people, le développement c’est les talents ». Ma feuille de route est donc de mettre l’engagement de mes équipes au cœur de mon business model et l’open innovation sera ma ligne de conduite. C’est une chance formidable de pouvoir travailler main dans la main avec Philippe Huot-Louradour [ndlr : ex CEO] qui prend désormais  la tête de l’innovation en Europe pour les structures santé. Il va disposer d’un bureau à Station F pour y rencontrer nos clients et plancher sur des sujets passionnants pour l’avenir de la santé. C’est une organisation qui promet d’être un formidable accélérateur d’innovation.

Allier créativité et nouvelles technologies pour le bien-être et la santé, est-ce une alliance "naturelle" pour les populations ?

Loris Repellin : On a souvent pensé que la santé et la créativité étaient des mondes opposés. Je suis résolument contre cette idée. En effet, pharmacien mais issu d’une famille de créatifs, je suis persuadé que la créativité est une arme forte pour répondre aux grands enjeux de santé publique (dépistage, lancement de nouveaux médicaments,…). Quand une campagne de communication peut sauver des vies elle n’a pas le droit de faire rire ou de faire pleurer, elle en a, à mon sens, le devoir. Aujourd’hui, on peut observer que le marché est mature pour ce type d’approche. Même s'il a un statut particulier nous devons travailler le médicament comme une marque, travailler sa promesse, sa raison d’être, … J’ai toujours acheté des IPhone car je suis un « Apple fan ». Je suis absolument incapable de vous dire si l’autonomie de la batterie, la qualité de l’écran ou de l’appareil photo est mieux qu’avec un Samsung. J’achète un iPhone car j’adhère à une vision et je suis rentré dans une histoire et dans un univers que l’on me fait vivre depuis des années autour de la marque. Je pense qu’il y a des enseignements à tirer de cela. A efficacité/tolérance comparable, les médecins, les patients s’orienteront vers des projets d'engagement, des laboratoires qui les touchent. C’est là que l’idée de "santé créative" que nous avons développée prend tout son sens pour sans cesse améliorer la prise en charge des patients.

Quelles seront vos premières actions ?

Loris Repellin : aasser du temps avec mes équipes et m’assurer chaque jour qu’ils sont heureux de passer la porte du bureau. C’est essentiel pour moi. Et passer du temps avec mes clients et m’assurer chaque jour que nous répondons à la promesse décrite plus haut.

 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par