Le nouvel Ogilvy expliqué par Natalie Rastoin

Natalie Rastoin, présidente d'Ogilvy Paris, raconte la nouvelle organisation du réseau. Au-delà de l'intention, partagée par la plupart des agences, de faire "plus simple et plus efficace", elle assure agir.

Annoncé en mars 2017, le nouvel Ogilvy est arrivé. Toutes les expertises sont unifiées sous une marque unique : Ogilvy avec une refonte de son identité (une première depuis 70 ans). Seule Ogilvy Consulting, qui remplace Red, est autonome. L'idée de base est de faire simple et efficace pour les agences qui rassemblent leurs expertises . Souvent du "déclaratif". Natalie Rastoin explique comment l'agence est passée à la mise en oeuvre des bonnes intentions.  

Le chantier "Next Chapter", entamé il y a dix-huit mois, vient de s'achever. Présentez-nous le nouvel Ogilvy ?

Natalie Rastoin : One Ogilvy, c'est l'unification de toutes nos expertises en une agence "creative services". Nous avons réaffirmé notre positionnement. Celui d'un bâtisseur de marques qui comptent. Cet engagement "We make brands matter" se lit en première page de notre nouveau site. Nos clients ont désormais un seul interlocuteur, un business partner, et un PNL unique. C'est la réponse à l'agilité qu'ils nous demandaient. L'esprit de cette réforme est donc très simple, il fallait juste le faire ! Après près de deux ans, nous y sommes donc. Nous ne multiplions pas les expertises dans un seul cerveau. Mais comprendre à quel moment les utiliser. Depuis deux ans notre académie interne "Leap Frog" forme l'ensemble des collaborateurs à mieux comprendre la marque et à l'envisager comme un actif vivant. Il s'agit de renforcer la brand culture. La stratégie est notre force. Nous la consolidons davantage. Une université d'été proposera, mi-septembre, des cours avec des professeurs de grandes écoles (sociologie, nouveaux territoires de marque, etc.). Personnellement, je viens du planning et j'ai suivi des cours en influence et en PR. Nourrir ma propre culture de la marque est un exercice très sain ! Enfin, de la présentation mondiale de notre positionnement, le 5 juin dernier, John Seifert, chief executive du groupe, a cité la France comme pays précurseur du changement aux côtés des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la Chine et du Brésil. Nous abordons à présent une phase de développement pour continuer d'accompagner nos clients dans leur montée en puissance. 

Vous lancez une nouvelle offre "Ogilvy Consulting". Une manière de ne rien lâcher face aux sociétés de conseils qui grignotent votre territoire ?

Natalie Rastoin : En effet, Ogilvy Consulting est désormais la seule structure autonome du réseau. Elle remplace Ogilvy Red, créée il y a cinq ans. Nous sommes évidemment conscients et vigilants face à la concurrence avec les cabinets de conseil. Vigilance ne signifie pas inquiétude non plus. Nous avons donc renforcé nos expertises en stratégie de marque (avec deux domaines d'intervention phares "Business design and innovation" et "Digital transformation consulting growth") en créant un réseau autonome dédié. Ogilvy Consulting, c'est 500 experts dans 20 pays [15 en France sous la direction de Batoul Hassoun]. Des équipes internationales peuvent ainsi accompagner, ensemble, les questionnements stratégiques des marques.

Connect, c'est votre Marcel à vous ?

Natalie Rastoin :  Je ne connais pas Marcel. Nous avions déjà des plateformes de partage de contenus. Aujourd'hui, grâce à la montée en puissance de l'intelligence artificielle, un sujet que nous connaissons bien en temps qu'agence d'IBM, nous "élevons" un outil plus pointu. Connect est testé dans plusieurs pays et nous permet, petit à petit, de construire des équipes plus pointues sur un sujet donné.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par