Patrick Ropert (Tilder) : "Les leaders de demain sont  ceux qui auront saisi cette période pour préparer le monde d’après"

Patrick Ropert

Confinement semaine 3, le temps de la résilience nationale. Et pendant ce temps, CB News poursuit ses interviews des responsables du monde de la communication pour savoir comment ils vivent cette crise et comment ils anticipent sa sortie. Les réponses de Patrick Ropert, associé chez Tilder, cabinet spécialisé dans le conseil en communication pour les directions générales des grandes entreprises françaises et étrangères, des organisations professionnelles et des institutions.

1) Comment réagissez-vous face à cette crise sanitaire ?

Alors que nous entrons dans une troisième semaine de confinement, chacun commence à s’être organisé et adapté à cette crise sanitaire. Que l’activité soit totalement à l’arrêt, qu’elle connaisse une baisse sensible d’intensité ou qu’elle soit à l’inverse en pleine expansion du fait du confinement, toutes les entreprises subissent concomitamment quatre chocs : sanitaire, opérationnel, social et économique. Un choc sanitaire : le covid-19 est au cœur de nos vies et touche chacun d’entre nous. Un choc opérationnel : les organisations sont perturbées voire désorganisées car le télétravail ne concerne pas toutes les activités opérationnelles. Un choc social : l’isolement imposé par le confinement rompt le rôle de l’entreprise en tant que lieu générateur de relations sociales. Un choc économique : le gouvernement a mis en place des amortisseurs mais les acteurs les plus fragiles et les plus dépendants auront du mal à survivre. De fait l’impact réel de la crise va commencer à se faire sentir cette semaine.

2) Commencez-vous à mesurer l’impact financier ?

Le véritable impact financier se mesurera fin d’année. Aujourd’hui, nous observons déjà de grandes différences de comportements et d’organisation entre les entreprises. Et si l’escalade fut difficile, la désescalade le sera encore plus. Pour les entreprises, cela impose de réinventer profondément leur fonctionnement face à des défis d’ordre organisationnel, opérationnel, réglementaire et sanitaire. Cela signifie surtout se préparer à l’après. La capacité à changer de paradigme fera la performance dans 8 mois. La capacité à se préparer dès aujourd’hui au monde d’après fera la très grande différence entre les acteurs économiques qui auront la capacité de rebondir vite et fort et ceux qui n’en finiront pas de trainer l’impact de la crise. L’imagination et la ténacité vont faire la différence.

3) Comment réagissent vos clients ?

En conseillant plus d’une centaine de dirigeants de tous secteurs nous accompagnons des situations très diverses. Des tendances fortes émergent déjà. La transformation digitale s’accélère et beaucoup vont achever en quelques mois ce qui était prévu sur quelques années. De nouveaux rites managériaux plus courts et plus horizontaux s’installent à travers la visioconférence. Les conversations avec les clients portent plus d’attention humaine et de considération pour les équipes. Certains osent sortir des standards passés pour aller chercher le contact direct et empathique avec le consommateur. L’investissement en formation sur les équipes est souvent important avec l’ambition d’afficher un saut de qualité de service en sortie de crise. Tous prennent conscience de la dépendance aux partenaires et donc les considèrent plus et mieux. Les leaders de demain sont assurément ceux qui auront saisi la période de confinement pour préparer le monde d’après. Et ils se voient dès aujourd’hui.

4) Selon vous, comment pouvez-vous être utile à la société en ce moment ?

D’abord nous devons être utiles pour chacun de nos clients. Nous sommes tous les jours au contact de leurs dirigeants et nous imaginons avec eux de nouvelles idées d’engagements au service de leurs équipes, de leurs partenaires, de la société civile et bien sûr des équipes soignantes. Et chaque fois qu’une nouvelle idée est mise en œuvre, cela renforce la fierté d’appartenance de toutes les équipes et de tous ceux qui y ont participé. Cela aide les équipes de nos clients à être plus fortes.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par