Publicis : +10,5% de croissance au 1er trimestre

Publicis

Le revenu du premier trimestre du groupe Publicis est "supérieur aux attentes". Notamment avec une croissance organique de +10,5% ( une croissance qui s'établissait à +2,8% pour la même période l’année dernière) et une accélération de Publicis Sapient à +18,5% en organique également. "La moitié de la croissance de Sapient provient de nouveaux clients. Avec des budgets gagnés en compétition contre des concurrents comme Accenture, Deloitte", précise Arthur Sadoun, Président du Directoire de Publicis Groupe dans un communiqué."Toutes nos régions sont en forte croissance. Les États-Unis, à +8% en organique, confirment leur dynamique avec une bonne performance d’Epsilon qui est au cœur de toutes nos activités. L’Europe pour sa part, enregistre un fort rebond à +15% en organique ce trimestre, grâce aux bons chiffres de la France et du Royaume-Uni. Enfin, l’Asie à +14% publie des résultats très solides, avec la Chine à nouveau en croissance à deux chiffres" poursuit-il. Les prévisions pour cette année sont "confirmées, avec une croissance organique pour l’année attendue désormais dans le haut de la fourchette de +4% à +5% ". Le revenu net du groupe pour le 1er trimestre est de 2 800 millions d’euros, en hausse de +17,1% comparé à 2 392 millions d’euros en 2021. Les effets de la variation des taux de change ont un impact positif de 125 millions d’euros. Les acquisitions (nettes de cessions) ont une contribution positive sur le revenu net à hauteur de 19 millions d’euros.

Publicis - résultats 1er trimestre 2022
Publicis - résultats 1er trimestre 2022

Le 15 mars dernier, Publicis a annoncé son désengagement de Russie, avec la cession du contrôle de ses agences au management local. Le groupe a transféré le contrôle de ses opérations à Sergey Koptev, président fondateur de Publicis en Russie, avec l’engagement contractuel d’assurer un avenir à ses 1 200 collaborateurs dans le pays. Publicis a ainsi "procédé à l’arrêt immédiat de ses activités et investissements en Russie. Cette cession, effective immédiatement, a conduit à une perte de cession exceptionnelle de 87 millions d’euros dans les comptes du premier trimestre. La Russie est déconsolidée depuis le 1er avril 2022" précise un communiqué.  

À lire aussi

Filtrer par