Les classes moyennes conversent avec FreeThinking (Publicis)

Parler

FreeThinking, le laboratoire de conseil et d’études collaboratives au sein de Publicis France (suit depuis 12 ans les Français des classes moyennes - 60% d'individus), lance une nouvelle étude pour mieux comprendre ils vivent et ressentent cette période. L’approche mise en place est un dispositif conversationnel en continu, interactif et collaboratif, qui rassemble une communauté de plus de 130 Français des classes moyennes pour "livrer de façon cash et sans censure récits de vie, émotions, réflexions". Depuis le 24 mars, Freethinking publie des notes bi-hebdomadaires sur les conversations qu’ils animent. La première publication a fait émerger quatre idées : dDes Français abasourdis, qui peinent à y croire : une sensation de déréalisation. Le choc civilisationnel et même métaphysique : un sentiment d’impuissance face à la nature. Des Français unis et en même temps divisés : face à la peur pour soi et surtout pour ses proches, se rapprocher à tout prix…et en même temps en vouloir à ceux qui ne respectent pas les règles. Une « fracture du confinement » est-elle en train de voir le jour ? Leurs questions pour demain : derrière l’angoisse extrême face à la situation aujourd’hui, et face aux perspectives économiques pour moi-même et pour le pays, quel impact sur mes valeurs, ma façon de consommer et travailler ? Des premières projections qui évoquent plus un nouveau monde à créer que la fin du monde...même si notre monde semble aujourd’hui à genoux. La conversation en cours porte sur la façon de réorganiser leur consommation et sur leur rapport aux entreprises dans cette période.  

 

 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par