Relaxnews reprend son indépendance et devient ETX Studio

Jérôme Doncieux

Près de cinq ans après être entrée dans le groupe Publicis, Relaxnews reprend son indépendance et change de nom. Loin d’être une simple transformation juridique et capitalistique, ce mouvement correspond surtout à une évolution de la société. Ainsi, l’agence de fourniture de contenus devient une newstech baptisée ETX Studio, dont l’ambition est d’être le leader de « l’Editorial Transformative Xperience ». Jérôme Doncieux, co-fondateur et CEO de Relaxnews, devient ainsi l’actionnaire majoritaire de ETX Studio dont Publicis Groupe reste actionnaire minoritaire et partenaire. A cette occasion, Habert Dassault Finances, actionnaire historique de Relaxnews, renforce sa participation au capital. L’évolution de la société est née lors de la création, en 2018, de « l’Augmented Editorial Experience » pour le compte de Renault et du magazine Challenge, lors du Mondial de l’automobile. Le concept consistait à fournir du contenu éditorial pour un prototype de voiture autonome.  Convaincu qu’il s’agit là de l’avenir de l’internet, Jérôme Doncieux a donc décidé de réorienter l’entreprise vers ces nouveaux métiers. « J’ai senti qu’il s’agissait là d’un projet entrepreneurial ce que Publicis a parfaitement compris », explique Jérôme Doncieux.  En 2018, Relaxnews, qui comptait 64 salariés, a enregistré une perte de 1,8 million d'euros pour un chiffre d'affaires de 7,1 M€.   Jérôme Doncieux vise désormais la rentabilité à l'horizon fin 2021.

Laurent Guimier, VP Chief Content Officer

ETX Studio développera pour ses clients - médias et marques - des expériences de transformation par une nouvelle catégorie de contenus dits "infra-ordinaires" et audio-augmentés. L’offre de s’étendra du conseil et de la production de contenu, à la régie éditoriale et à la technologie. Puisqu’il est beaucoup question de contenu, c’est un journaliste qui rejoint l’entreprise en la personne de Laurent Guimier, qui fut directeur de la rédaction du Figaro.fr, directeur de France Info, directeur des antennes et des contenus de Radio France et récemment vice-président d’Europe 1.  Il sera VP Chief Content Officer et entre à ce titre au conseil d’administration.  Enfin, si la société change de nom, elle garde la couleur fétiche de son CEO,  le violet. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par