Stéphanie Picon, Virginie Le Norgant (GroupExpression) : « des innovations technologiques qui vont accompagner la relance »

groupexpression

Résilience nationale ... Nous sommes dans la troisième semaine de confinement. CB News, comme vous, a intégré une certaine forme d'endurance. Nous continuons notre série débutée mardi 17 mars. Saison 3 avec les témoignages de Stéphanie Picon, CEO, et Virginie Le Norgant, directrice associée de GroupExpression, agence de communication et de marketing, spécialisée dans les domaines du tourisme, de l'aérien et de l'art de vivre.

Comment va GroupExpression après ces 3 semaines de confinement ?

Nous allons bien merci beaucoup ! Les équipes sont réparties aux quatre coins de la France et sont toutes en bonne santé et opérationnelles. C’était notre priorité ! Nous avons la chance de pouvoir compter sur leur énergie et de travailler avec des passionnés du secteur dans lequel nous évoluons : le tourisme Évidemment pour des voyageurs compulsifs que nous sommes, vous imaginez bien que le confinement est une raison de plus de laisser échapper notre imagination pour préparer les futurs voyages de nos journalistes et influenceurs sans oublier notre accompagnement auprès des professionnels du tourisme.

Vos process, vos clients qui sont principalement du secteur aérien, Tout était à revoir ? une gageure ?

Dans l’aérien, on est toujours préparé aux situations les plus atypiques et les plus difficiles. Nos process de communication de crise sont extrêmement affûtés. Nous avons eu de nombreuses occasions d’accompagner nos compagnies aériennes pour traverser des turbulences. Nous avons donc naturellement enclenché le « mode crise » et chacun sait ce qu’il a à faire au sein de l’équipe. Aujourd’hui nous gérons un nouveau challenge : pour la première fois, tous nos clients – répartis dans le monde entier - sont concernés au même moment par la même problématique : compagnies aériennes, hôtels, croisiéristes, Tour-opérateurs et offices du tourisme ... chacun entité est impactée de manière différente mais concomitante. La veille est prioritaire mais l’écoute de notre client est sans doute notre principale mission dans ce contexte. Chacun fait face à des enjeux logistiques et économiques inédits et il faut savoir prendre du temps pour les aider à redéfinir leur stratégie de communication, délivrer les bonnes informations à partager, choisir les bons messages, et trouver les mots justes.

Mesurez-vous d’ores et déjà l’impact financier d’une telle crise ?

Pour l'agence, à l’heure actuelle, nous subissons peu d’annulations de contrats mais plutôt des demandes de paiements différés ». Mais pour l’industrie du tourisme, le bilan sera lourd. Pour la France, le Gouvernement a déjà estimé à près de 40 milliards les pertes engrangées au cours des 3 premiers mois de la crise. De nombreux emplois sont menacés et pour certains déjà condamnés. Mais le Tourisme est sans aucune doute l’un des secteurs les plus résilients. Pour avoir traversé aux côtés de nos clients de nombreuses crises sociales, politiques, économiques ou même climatologiques, nous savons que cette industrie repartira. Il va falloir rassurer et donner des garanties sanitaires exceptionnelles aux touristes puis les envies de voyages, de rencontres de découvertes et d’expériences reviendront, avec de nouveaux comportements probablement ... cela va être passionnant.

Quand et comment sortir la tête haute d’une telle situation ? C’est quoi le monde d’après ?

Notre métier est de promouvoir le voyage, c’est le plus beau vecteur de la découverte de soi et des autres. Le voyage doit être une source où l’on viendra puiser de nouvelles forces. Nous savons aussi que la résilience de l’industrie du tourisme s’appuiera davantage sur les initiatives sociales, économiques et environnementales durables et responsables. Cette période de confinement a mis en lumière des innovations technologiques qui vont accompagner la relance et certainement faire évoluer ces métiers du tourisme. L’après s’annonce comme un challenge très excitant, de belles aventures nous attendent.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par