WPP confirme ses objectifs

Selon l'AFP, le géant britannique de la publicité WPP a annoncé mercredi 24 août 2016, "un bénéfice net divisé par plus de deux au premier semestre,mais la bonne tenue de sa rentabilité hors éléments exceptionnels a plu au marché". Le groupe a publié un bénéfice net de 246 millions de livres (287 millions d'euros) contre 566 millions un an plus tôt, une chute liée à des effets comptables. Les profits sur le semestre ont été pénalisés par une dépréciation d'actifs de 121,6 millions de livres sur l'entreprise américaine d'analyse publicitaire comeScore, alors que le premier semestre 2015 avait été au contraire gonflé par des gains exceptionnels.

CA en hausse

Son chiffre d'affaires sur la période a progressé de 12% à 6,5 milliards de livres. Toutes les zones géographiques se sont bien comportées, surtout l'Europe hors Royaume-Uni et l'Amérique du Nord. Le groupe a observé un léger ralentissement de son activité au Royaume-Uni en progression de 3,5% à données comparables sur le seul deuxième trimestre, sur fond d'incertitudes autour du vote pour le Brexit qui s'est tenu à la fin du semestre. WPP se montre rassurant pour la suite en publiant des chiffres d'activité encourageants pour le mois de juillet au Royaume-Uni, "reflétant peut-être une reprise après le vote pour le Brexit, portée par la baisse de la livre sterling", écrit-il dans un communiqué.

Cependant, le groupe ne se réjouit pas trop vite, estimant que le vote sur le Brexit "pourrait entraîner, au moins à court et moyen terme, un produit intérieur brut plus faible au Royaume-Uni, dans l'Union européenne et peut-être dans le monde", ce qui se répercuterait sur les dépenses publicitaires, très corrélées à l'environnement économique. La société a par ailleurs confirmé ses objectifs pour 2016. Elle table sur une progression de son chiffres d'affaires à données comparables bien supérieure à 3%, mais prévoit toutefois un second semestre un peu plus faible notamment en raison d'un effet de comparaison peu favorable par rapport à une très bonne fin d'année 2015 (lire notre article à ce sujet). WPP estime que les dépenses publicitaires vont connaître une année favorable, grâce à divers événements, comme les jeux Olympiques de Rio, l'Euro-2016 de football ou encore l'élection présidentielle aux Etats-Unis.

Cette publication était saluée par le marché, le titre du groupe bondissant de 6,12% à 1.854,00 pence vers 09H20 GMT, enregistrant la plus forte hausse du FTSE-100 à la Bourse de Londres. La baisse des profits "a reflété des dépréciations exceptionnelles" et "les investisseurs ont préféré se concentrer sur la hausse de 16% du profit opérationnel courant", qui reflète la rentabilité hors éléments financiers et exceptionnels, relevait Russ Mould, analyste chez AJ Bell. "La publicité est un baromètre pour l'économie dans son ensemble et la performance de WPP lors des sept premiers mois de l'année a été assez forte à la suite d'une année record en 2015 et malgré le ralentissement économique mondial", expliquait-il. Pour Richard Hunter, analyste chez Wilson King Investment Management, "WPP a surmonté les craintes initiales sur le Brexit", soulignant que son action se comporte bien mieux que le FTSE-100 depuis le début de l'année.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par