Zenith rehausse ses prévisions : +2,2% en 2017 et encore mieux ensuite

En 2017, la hausse des investissements publicitaires atteindra +2,2% (contre +1,1% prévu en juin dernier), avant d’atteindre +2,8% pour 2018 puis +3,2% en 2019.

Zenith (groupe Publicis) a revu fortement à la hausse ses prévisions de croissance des investissements publicitaires en France, dans  la nouvelle édition des Expenditure Adspend Forecasts. "La grande nouveauté est que le marché français surperforme à nouveau l’Europe de l’Ouest (qui sera en croissance de +2,0% sur 2017), notamment grâce à un climat économique plus favorable et des investissements digitaux revus à la hausse avec l’impulsion du social et du search" explique Pascale Miguet, Présidente de Zenith dans un communiqué. Selon Zenith, le marché publicitaire français pèsera ainsi 10,5 Mds d’euros en 2017 puis 11,1Mds€ en 2019. Des montants qui placeront la France au 8ème rang des marchés publicitaires mondiaux en 2019.

  • Le digital sera le moteur de cette croissance des investissements publicitaires, avec une croissance de +10,2% par an entre 2016 et 2019, contre +6,5% en juin dernier : le display (incluant la vidéo) passant de +11% à +17%, le search de +3,5% à +6% et l’affiliation de +3% à +6,5%. Au sein du display, la vidéo est désormais sur une progression de +21% par an (contre 19% précédemment) et le social explose en passant de +31% à +38% par an.
  • Du côté des médias historiques, les prévisions restent stables, avec le cinéma en croissance soutenue (+3,7% par an), la publicité extérieure en hausse de +1,2% par an et la TV en légère progression de +0,6% par an.

Seules les prévisions radios sont revues à la baisse et passent de -1,2% à -1,8%. La presse continuera de reculer, que ce soit sur la presse quotidienne (-6,9% par an) ou la presse magazine (-7,0% par an), même si une partie de la baisse est rattrapée via le digital.

Le mobile croit très vite

Le mobile deviendra majoritaire cette année pour atteindre 62,8% des investissements digitaux en 2019. A cette date, le poids du mobile dans le plurimédias sera de 23,5%, loin devant la presse (12,3%) et la publicité extérieure (11,2%). Enfin, si les médias historiques affichent une tendance à la baisse, la vidéo au sens large (TV+ vidéo on line) connaitra également une progression avec une PDM passant de 35,7% en 2016 à 36,3% en 2019. La forte progression de la vidéo on line au sein des investissements totaux en vidéo, de 11,4% en 2016 à 18,2% en 2019, compense ainsi la faible croissance de la TV.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par