Lancement du studio créatif et éthique The G Project

Un studio créatif et éthique. C’est tout le sens de la création de The G Project, une nouvelle structure qui ambitionne de proposer aux entreprises du luxe, de la mode et de la beauté d’exprimer leur positionnement éthique à travers des initiatives culturelles et artistiques, « pertinentes au regard de leur activité et de leurs valeurs ». Pour ce faire, l’entité accompagne les Maisons « qui ont engagé une transition responsable et veulent révéler au public leur démarche éthique d’une façon créative, artistique et parfois turbulente », explique un communiqué. Dans les faits, The G Project se revendique « pluridisciplinaire » avec la volonté d’imaginer pour les marques des concepts, des événements, du contenu, des images, des films ou encore des « objets singuliers qui visent à changer les lignes ». Elle crée ainsi des conditions collaboratives de travail avec des artistes, mettant en place un véritable collectif entourant les projets qui devront « recentrer la communication sur l'art ».

Premier fait d’arme, dès le 9 janvier prochain, la mise en lumière du travail d’Emmaüs Alternatives qui œuvre pour la réinsertion sociale des plus démunis et offre aux consommateurs des produits impeccables. Un dispositif qui a permis de réunir la photographe Juliette Abitbol et la styliste Morgan Nicolas pour la réalisation d’une série de photos avec un stylisme provenant des boutiques Emmaüs, mais aussi le vidéaste Manuel Obadia Wills pour la réalisation d’une vidéo au sein des entrepôts Emmaüs ou encore les stylistes Berenger Pelc et Hélène Manche. A la tête du studio créatif, Julie Etienne des Rosaies (ex Editions Jalou, BETC et DDB…), fondatrice et directrice de création, Thomas Desoutter (ex L’Oréal, Air Paris…), cofondateur et directeur des stratégies ainsi que Huizi Qin, creative planner

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par