Naissance du syndicat du conseil en relations publics en dehors du Syntec Etudes & Conseil

Le syndicat représentatif des agences de relations publics quitte Syntec Etudes &Conseil et devient le Syndicat du conseil en relations publics (SCRP).. Réunis en assemblée générale extraordinaire le 13 décembre dernier, les professionnels des PR ont choisi de quitter Syntec Etudes&Conseil, dont ils étaient membres fondateurs, pour se donner "le temps d’étudier sereinement le rapprochement stratégique potentiellement le plus créateur de valeur pour la profession et ses clients (...) à un moment charnière et très propice de son développement".Cette décision s’inscrit dans un contexte "de profonde recomposition de la représentativité des métiers", est entrée en application le 1er janvier 2019. "Partie prenante en 2017 de la création de la filière communication, à la demande du Ministère de l’Économie, et en collaboration avec le Ministère de la Culture et de la Communication, le syndicat a pu mesurer son attractivité auprès des autres organisations professionnelles et de salariés du secteur de la communication et des médias. Ainsi, depuis plus d’un an, nous avons été sollicités par plusieurs syndicats et organisations majeures, français et internationaux, dans le cadre de projets de convergence dans lesquels nous voulons justement peser. Cette volonté d’intégrer notre profession PR au cœur des instances de communication est notablement liée à l’enjeu du earned media désormais central dans tout dispositif de communication performant" précise un communiqué, "notre métier embrasse aujourd’hui de manière transversale des expertises de conseil corporate, crise, RSE, marque et produit, associant notamment les relations média, le social media, le digital, la relations aux influenceurs".Le SCRP se donne six mois pour poursuivre les négociations initiées en 2018, et "étudier sereinement le rapprochement éventuel qui lui permettra de garantir une position stratégique plus grande du secteur du conseil en relations publics dans l’économie française et au sein de l’ICCO, organisation mondiale des PR dont il est membre exclusif pour la France" affirme Pascale Azria, présidente du nouveau syndicat. Ce dernier compte plus de quarante des principales agences conseil en relations publics en France soit environ 1 500 collaborateurs et 65% du marché. 

Les sujets prioritaires

En parallèle de son renforcement institutionnel, le SCRP prévoit une feuille de route structurée autour de trois sujets stratégiques : la lutte contre les infox et la relation des Français aux entreprises, aux médias, aux influenceurs et aux réseaux sociaux, la mesure de la confiance et l’attractivité de la profession PR pour attirer les meilleurs talents autour des métiers du "soft power ". 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par