Club des DA 2018 : 79 prix, 59 mentions et 62 nominations

La 49ème édition des Grand Prix du Club des directeurs artistiques vient de dévoiler son palmarès. Outre les prix, mentions et nominations, DDB Paris s'illustre avec les meilleurs DC, DA et CR. Intermarché est annonceur de l'année.

Le Club des Directeurs Artistiques a désigné, mardi 10 avril au soir à la Seine Musicale, le palmarès de sa compétition annuelle. Cette 49ème édition a réuni près de 1 467 travaux dans 21 catégories. 168 jurés ont œuvré pour distinguer 79 prix, 59 mentions et 62 nominations (voir le palmarès complet plus bas). Benjamin Marchal, directeur de la création de TBWA\Paris, membre du Club et maître de cérémonie cette année, résume que ce millésime 2018 confirme "une tendance mondiale pour le craft. Et ce, au niveau global. Les mots, le son, l'illustration, la lumière, la typographie, l'image. Tout compte. Ce travail d'artisanat de la création et de l'idée, le nôtre, est bel et bien de retour. Le "fait main" et le "non jetable" se remarquent et méritent d'être salués". Reputée plus "difficie à obtenir qu'à Cannes, la Boule Noire (le trophée) a, cette année disparue. Les boules bleu (bronze), blanc (argent), rouge (or) sont de retour, après une dizaine d'années d'absence. Un même mouvement s'est opéré aux D&AD avec l'apparition de deux nouveaux Pencils : Wood et Graphic. "Cette requête d'un retour aux trois degrés de récompenses était une demande des membres du Club" continue Benjamin Marchal. Quatre nouvelles catégories ont fait leur apparition cette année: innovation, animation (avec une section pour les écoles d’animation), génériques de films et génériques de séries (en habillage). L'innovation, dans le sens du Club des DA, n'est pas limitée à la technologie. C'est la récompense d'une idée qui peut inspirer un segment de marché. On peut citer le papier peint de Castorama par exemple ou des robots poubelles (Baryl testés pour la Sncf). Les catégories image, événementiel et design ont été retravaillées, tandis que la catégorie rédaction a été renforcée. "Face à la multiplication des formats, il est primordial de proposer des contenus intelligibles, intelligents, craftés et qui puissent vivre sur tous les medias. Le palmarès illustre parfaitement ce devoir d’exigence" poursuit-il. La multiplication des formats a crée une sorte de "monstre" qu'il faut nourrir de mots, d'images, d'idées...

L'année DDB Paris

Alexander Kalchev, directeur de la création de DDB est désigné directeur de création de l’année. Tous deux chez DDB Paris, Emmanuel Courteau est directeur artistique de l’année et Jean-François Bouchet est concepteur-rédacteur de l’année. Le team s’est notamment illustré sur les campagnes Hasbro, Ubisoft et Médecins du Monde. Au total, l'agence rafle 15 prix (Hasbro, Ubisoft, Médecins du Monde, Volkswagen, Hennessy), 6 mentions (Médecins du Monde, Volkswagen), 13 nominations (Hasbro, Ubisoft, Médecins du Monde, Volkswagen, Hennessy L’Equipe) et 18 shortlist (Hasbro, Ubisoft, Médecins du Monde, Volkswagen, Hennessy, Sécurité Routière).

Intermarché, consacré Annonceur de l’Année

Le Club des Directeurs Artistiques a décerné à Intermarché, le Prix de l’Annonceur de l’Année. "Cette distinction attribuée pour la huitième année consécutive récompense l’audace créative, la qualité de l’exécution et la capacité à mobiliser de multiples compétences". Intermarché s’est cette année distingué dans plusieurs catégories : en film avec l’agence Romance, en son avec la production son The et en Craft Film avec la maison de production Carnibird. "En choisissant Intermarché, Le Club des Directeurs Artistiques a voulu récompenser la capacité de cet annonceur à prendre des risques, en appréhendant notamment de nouveaux formats. Le succès rencontré par ses campagnes démontre qu’une réflexion juste sur la marque, un saut créatif pertinent et une exigence dans l’exécution, associés à une touche d’audace, permettent de renouveler le discours de la marque auprès de tous les publics et à travers tous les canaux" précise Marie-Marie-Catherine Dupuy, secrétaire générale du Club des Directeurs Artistiques. "C'est l'annonceur qui fait rêver tous les créatifs. Il a du coffre, prend des risques et continue à impacter son marché" continue Benjamin Marchal. Une audace, récompensée aujourd'hui, et inititiée par Marcel avec cette idée des fruits et légumes moches, "le seul Black Pencil de la pub française" précise Benjamin Marchal.

Le Prix Etudiants

Le Prix Etudiants, organisé en partenariat avec JCDecaux, rejoint cette année la compétition annuelle du Club. Il invite "les étudiants des écoles de communication et d’arts graphiques à participer à un concours purement spéculatif, sans but lucratif et est suivi par une vingtaine d’écoles qui, pour certaines, en font un passage obligé de leur cursus". Le concours s'est attaqué au sexisme ordinaire. "Quel discours, quels dispositifs, quels signes pour en témoigner, quels messages délivrer pour faire évoluer les mentalités ? Quel ton juste pour ne pas non plus judiciariser les rapports humains ?". Répondre à cette question de société est le challenge qu’ont eu à relever les étudiants des 20 écoles qui ont concouru cette année. 145 campagnes ont été présentées. Le jury a attribué deux prix qui ont respectivement récompensé l’ECV Paris et l’ENSAAMA ainsi que trois mentions et deux nominations. "L’une des missions du Club est d’être partie prenante dans la formation des futurs créatifs en s’adressant aux Écoles d’Art. Notre concours annuel tisse des liens entre les jeunes générations et les professionnels en activité. Il offre aux étudiants l’opportunité de travailler en conditions réelles sur des thèmes sociétaux forts, Il permet aux gagnants d’être vus par les professionnels dans le Livre du Club mais également de faire vivre leur travail dans la cité grâce au réseau JCDecaux" souligne Gilles Deléris, Directeur de la Création de W et membre du bureau du Club.

Palmarès 2018

Le palmarès aussi sur le site du Club des DA (à partir de mercredi 11 avril)

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par