Matthieu Elkaim (Ogilvy Paris) "l’incertitude aussi est une formidable source d’inspiration"

Matthieu Elkaim, chief creative officer, chez Ogilvy Paris

Voilà nous y sommes...Dans la quatrième semaine de confinement. C'est difficile. CB News a une chance. Celle de continuer d'informer. Nous poursuivons notre série d'interviews, débutée le 17 mars, avec aujourd'hui le témoignage  de Matthieu Elkaim, chief creative officer, chez Ogilvy Paris.

1) Comment y arrivez-vous ? ou pas ? A travailler, à inspirer, à créer ?

Matthieu Elkaim : chez Ogilvy nous avions anticipé depuis un moment ce scénario. Donc, quand bien même ce fut brutal, nous étions préparés, le plan de continuité a été appliqué sans grande difficulté et tout le monde s’est mis à travailler de chez soi du jour au lendemain avec une efficacité pour le moins impressionnante. La situation que nous vivons est une incroyable façon de mettre à l’épreuve ce nécessaire actif immatériel d’une agence, à savoir son sens du collectif. Sans ce sentiment d’appartenance, sans ce sentiment de responsabilité collective, je peux vous assurer que nous serions incapable de délivrer le quart du travail que nous délivrons aujourd’hui. Je suis extrêmement fier des équipes, de leur dévouement, leur implication, leur sérieux, leur grand professionnalisme. Donc oui, on peut continuer à travailler, à créer, à inspirer. On s’en serait bien passé mais fort est de constater que c’est possible.

2) Avez-vous "trouvé" de nouvelles sources d'inspirations ?

Matthieu Elkaim : ce que nous traversons est une formidable source d’inspiration. Et c’est franchement nouveau. Les citoyens sont une formidable source d’inspiration. L’incertitude aussi est une formidable source d’inspiration.

3) Qu'est-ce qui vous manque le plus dans la pratique de votre métier ?

 Matthieu Elkaim : sans conteste l’émulation liée à la vie d’agence, les idées qui fusent en réunion, les échanges au détour d’un couloir, le rythme du quotidien au plus proche des équipes. La spontanéité en somme.

4) L'imaginaire est libre lui : où va le vôtre si vous deviez créer une campagne pour une marque imaginaire ?

Matthieu Elkaim : une campagne imaginaire pour une marque qui l’est tout autant dans un contexte où le pragmatisme n’a jamais été autant de mise...Vous m’en demandez trop je crois.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par