Nicolas Gadesaude et Julien Saurin (Rosapark) "savoir apprécier les marques qui ne prennent pas la parole pour ne rien dire"

Nicolas Gadesaude et Julien Saurin - Directeurs de création agence Rosapark

Nicolas Gadesaude et Julien Saurin - Directeurs de création agence Rosapark 

Résilience nationale ... Nous sommes dans la troisième semaine de confinement. CB News, comme vous, a intégré une certaine forme d'endurance. Nous continuons notre série, débutée mardi 17 mars, avec aujourd'hui , deux créatifs. Nicolas Gadesaude et Julien Saurin, directeurs de création, de l'agence Rosapark, témoignent en duo.

1) Comment allez-vous à l'agence ? Et particulièrement à la création...

Nicolas Gadesaude : Bien. Vu ce qui se passe, on a de la chance de faire partie de ceux qui peuvent continuer à travailler de chez eux en gardant des liens quotidiens avec nos collègues.

Julien Saurin : On est tous en bonne santé, c’est le plus important. Concernant l'agence, après quelques jours de rodage et mise en place, le télétravail me semble plutôt très bien fonctionner.

 2) Avez-vous une bonne nouvelle à partager ? De la part d'un de vos clients par exemple ?

Nicolas Gadesaude : Nous avons des campagnes dont nous sommes fiers qui vont sortir bientôt, pour OUI.sncf, TGV inOUI, Ouigo, Pierre & Vacances, Kiloutou…Et nous avons aussi des pitchs à transformer en bonnes nouvelles.

Julien Saurin : Oui, certaines campagnes qui devaient sortir bientôt ont été logiquement décalées. Cela ne nous empêche pas de penser à "l'après" et de nous préparer à un retour à la normale dont on espère tous qu'il arrivera le plus tôt possible.

 3) Déboussolées, les marques recommencent à prendre la parole : qu'avez-vous noté de Particulièrement créatif ? Chez vous, à l'agence, et ailleurs ?

Nicolas Gadesaude :

Comme je l’ai dit plus haut, chez nous, nous avons de belles campagnes à venir. Chez les autres j’ai beaucoup aimé la campagne Burger King « En attendant l’original ».  Après certaines marques ne prennent pas la parole de façon délibérée, parce qu’elles ne veulent pas parler pour ne rien dire et c'est tout aussi notable. 

Julien Saurin : Effectivement les gens attendent des entreprises qu'elles s'engagent concrètement, en tout cas quand elles le peuvent. Que ce soit la grande distribution qui instaure des horaires spécifiques pour les soignants, les entreprises qui changent leurs lignes de production pour fabriquer des masques, des gels hydroalcooliques, des respirateurs, ça c'est du concret, ça a un impact sur la crise que l'on traverse. Ce qui n'empêche pas de s'autoriser un peu de légèreté parfois. On en a aussi besoin.

4) Si vous deviez expliquer en une phrase/un dessin cette situation à un martien dans quelques années, ce serait ....

Nicolas Gadesaude : Inquiétant

Julien Saurin : FFP2

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par