Dagoma crée Toy Rescue pour réparer les jouets

Toy Rescue TBWA Paris

Chaque année, plus de 40 millions de jouets sont jetés. Rien qu'en France. Dans la majorité des cas, ils ne sont pas réparables parce que les pièces détachées n’existent tout bonnement pas. Dagoma (impression en 3D) lance l’opération Toy Rescue. avec TBWA\ Paris avec TBWA\ Else (avec notamment le superviseur 3D  Younes Chekouh et les designers 3D Clément Choblet et David Locard et Dan Paris. Après avoir répertorié les pièces les plus souvent cassées ou perdues des jouets les plus vendus ces 40 dernières années, une équipe de designers 3D a modélisé et recréé plus d’une centaine de pièces avec un scanner 3D. Ces fichiers de pièces de rechange ont été mis en ligne sur Toy-Rescue.com. Chacun peut se rendre sur le site, trouver la pièce dont il a besoin, la télécharger gratuitement et l’imprimer. Les pièces détachées peuvent par ailleurs être fabriquées de manière éco-responsable grâce à l’utilisation de filaments d’origine végétale. La plateforme Toy-Rescue.com est en outre collaborative. Les personnes qui ne trouvent pas de pièces pour leur jouet peuvent solliciter l’aide de designers 3D pour qu’elles soient modélisées. Et les internautes n’ayant pas d’imprimante 3D peuvent se faire envoyer des pièces imprimées chez eux grâce à la communauté des ‘‘Makers’’ Dagoma. En marge du projet, Dagoma travaille sur la conception d’un filament créé à partir de jouets plastiques impossibles à réparer. Ce filament pourra être utilisé comme n’importe quel filament et donc servir à réparer des jouets cassés.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par