La FIDH et Saatchi & Saatchi France retweetent pour la liberté d’expression

La Fédération Internationale des droits de l’homme (FIDH) et Saatchi & Saatchi France retweetent pour la liberté d’expression. Les réseaux sociaux sont une tribune pour les défenseurs des libertés mais de nombreux pays comme le Bahreïn, les Émirats Arabes Unis, la Malaisie, bafouent les droits humains en emprisonnant des défenseurs au motif d’avoir dénoncé sur Twitter des abus commis par leur gouvernement. Un tweet de moins de 140 caractères peut conduire un défenseur des droits humains derrière les barreaux. C’est d’ailleurs le cas actuel du militant Nabeel Rajab au Barheïn. La campagne #RT4FREEDOM, construite en partenariat avec Twitter et Facebook, permet que les tweets censurés par les gouvernements totalitaires ne disparaissent plus mais soient bel et bien retweetés en masse.  Au cœur du dispositif, une plateforme sur laquelle les internautes peuvent retrouver les tweets censurés par certains gouvernements et sont invités à les diffuser. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par