Fred & Farid responsable pour Biocoop

Pouvoir affirmer que sa communication est véritablement le reflet de ses engagements relève de la gageure. Ou le tour de force de Fred & Farid pour Biocoop. Pour parler des engagements éco-responsable de ce réseau, l'agence minimise au max l'empreinte carbone "créative" de la prise de parole. Quitte à pédaler sous le vent en Bretagne et à donner une touche artisanale à chaque élément du décor.

Ca fleure bon l'artisanat et le foin fraichement remué. Fred & Farid va très loin -mais à vélo- pour parler des engagements de Biocoop. Comment prendre fait et cause pour ce réseau de magasins bio et équitables en France, qui développe depuis sa création une « bio » qui a du sens : refus des OGM, lutte contre le suremballage, commerce équitable au nord comme au sud, priorité au local… tout en assurant des prix justes pour les consommateurs et les producteurs. Tout simplement en apportant sa propre réponse militante. Alors Fred & Farid a rivalisé d'inventivité et s'engage dans une campagne à son tour « éco-responsable ». "Classiquement", Biocoop réaffirme ses engagements à travers un film, 5 visuels et un site internet matérialisant ses valeurs militantes et sa démarche éco-responsable. Mais côté agence, le processus de création et de production classique a été au mieux contourné pour se tourner vers des solutions alternatives plus proches de l’environnement : chaque détail a été pensé et orchestré pour être le plus écoresponsable possible.

L'éco-responsabilité à toutes les entournures

Ca n'a pas du rigoler tous les jours lors du tournage, ou peut être que si, mais en suant sang et eau! La campagne a été réalisée en Bretagne avec une équipe réduite et autonome, sans casting, avec de vrais producteurs Biocoop dans leurs exploitations. Les transports les moins polluants ont été utilisés pour s’y rendre et se déplacer sur les différents lieux de tournage (trains, voitures hybrides, vélos..). Un vélo a été transformé à la main pour générer de l'électricité et ainsi limiter la consommation d’énergie au maximum. Les photos ont été réalisées avec un Sténopé de 40 par 50 cm construit à partir de veilles caisses en bois. Les photos ont été développées sur place avec des produits recyclés et réutilisables. Le film, lui, a été tourné avec 2 caméras manuelles Bolex des années 50 et 70 de construction Suisse. Le montage a été produit directement sur pellicule, pour ne pas numériser de séquences inutiles. Le son a été créé en studio en une seule et même prise. Les accroches et logos ont été directement calligraphiés à la peinture biologique sur les tirages imprimés sur du papier recyclé à l’encre végétale. Un site web ultra léger, sans image, a été entièrement réalisé en typographies et codé sur un ordinateur récréé dans une cagette de marché avec d’anciens composants informatiques.

Réduction de l’empreinte écologique

Au final l’empreinte écologique de cette première campagne éco-responsable aura été divisée par 3, de 15,2 tonnes de CO2 rejeté pour une campagne identique mais produite de manière normale à 5,9 tonnes de CO2. Une première donc, mais avec la volonté de la rendre pérenne. Ainsi, Biocoop s’engage à ce que ses prochaines campagnes nationales s’inscrivent dans cette démarche d’écoresponsabilité.

Les coulisses de la campagne : la preuve en image, ils ont vraiment remonté leurs manches

La campagne responsable Biocoop sera visible à partir du 1er Avril jusqu’au 14 avril dans les salles de cinéma, en affichage local avec 3 visuels, sur les réseaux sociaux et sur les réseaux websites verts. Une seconde vague de communication est prévue à partir de septembre avec deux nouveaux visuels. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par