Criteo dégage un résultat net de 21 millions $ au 1er trimestre

Criteo a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 45% pour le premier trimestre et confirmé ses prévisions pour 2018, une semaine après le retour de son fondateur, Jean-Baptiste Rudelle, comme PDG de la société de ciblage publicitaire sur internet chahutée en Bourse. L’entreprise a dégagé un résultat net de 21 millions de dollars sur les trois premiers mois de l'année. Le chiffre d'affaires hors reversement aux partenaires, l'indicateur mis en avant par le groupe, s'affiche ainsi à 240 millions de dollars, en progression de 14%. Et le résultat brut d'exploitation (Ebitda) ajusté s'affiche en hausse de 38% à 78 millions de dollars. Criteo a vu sa croissance ralentir en 2017 et prévoit encore un coup de frein cette année.  Ce groupe emblématique de la "French Tech" avait averti en décembre d'une réduction de 22% de son chiffre d'affaires (hors reversement à ses partenaires) en 2018, ce qui avait fait chuter lourdement son cours en Bourse. Le cours de Criteo a souffert après qu'Apple a introduit à l'automne une nouvelle fonctionnalité visant à mieux protéger les données personnelles de ses utilisateurs (l'ITP, Intelligent Tracking Prevention) mais rendant aussi beaucoup plus difficile le suivi publicitaire des internautes par les cookies, ces fichiers espions au cœur de la technologie de Criteo. Pour 2018, Criteo a confirmé s'attendre à voir son chiffre d'affaires croître entre 3% et 8% à cours constants. Sa marge d'Ebitda devrait se situer entre 28% et 30%. Pour le deuxième trimestre, il anticipe un chiffre d'affaires hors reversement aux partenaires entre 226 et 230 millions de dollars, en légère hausse par rapport aux 220 millions affichés en 2017 à la même période. Criteo prévoit un Ebitda ajusté stable pour ce deuxième trimestre entre 53 et 57 millions de dollars.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par