Cryptomonnaie : inquiétudes américaines sur le projet Libra de Facebook

monnaie

Le ministre des Finances de Donald Trump, Steven Mnuchin, a lancé un avertissement à Facebook lundi contre son projet de cryptomonnaie Libra, le gouvernement redoutant qu'une telle monnaie virtuelle ne soit utilisée pour blanchir de l'argent ou tromper le fisc. "Le Trésor a de très grandes inquiétudes sur la Libra, qui peut être mal utilisée pour blanchir de l'argent ou financer le terrorisme", a affirmé M. Mnuchin. Il a ajouté que Facebook "allait avoir beaucoup de travail à faire pour convaincre" l'administration Trump qu'il peut mettre en place cette monnaie en toute sécurité.   Cette dernière devra "respecter un niveau très élevé" de règlementation, a-t-il insisté. M. Mnuchin s'exprimait à la Maison Blanche la veille d'une audition au Sénat du responsable de Facebook, David Marcus, en charge de ce projet de monnaie virtuelle. Il a rappelé que le bitcoin, première et principale cryptomonnaie, avait été exploité dans des activités illicites pesant plusieurs milliards de dollars, allant de l'évasion fiscale à des extorsions en passant par du trafic de drogue. Il s'est aussi dit "inquiet" de la nature spéculative du bitcoin. Si le Trésor accueille "avec bienveillance les innovations responsables" qui peuvent améliorer l'efficacité du système financier, "le but du ministère", selon M. Mnuchin, "est de maintenir l'intégrité du système financier". "Il est de ma responsabilité de protéger notre monnaie", a martelé le ministre des Finances.

De son côté, Facebook a promis qu'il ne lancerait pas sa monnaie avant d'avoir répondu à toutes les préoccupations des régulateurs, selon les promesses de responsable du projet au sein du groupe américain, David Marcus. "Nous savons qu'il nous faut prendre le temps de faire les choses bien. Et je veux être clair : Facebook n'offrira pas la monnaie numérique Libra avant d'avoir répondu à toutes les inquiétudes sur la réglementation et d'avoir reçu toutes les autorisations appropriées", est-il écrit dans le texte de son audition qu'il doit prononcer mardi, rendu public dès lundi.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par