Le CSA lance une étude sur la propagation des infox sur les réseaux sociaux

Fake News
(© iStock)

La Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) lance une vaste étude sur le phénomène de propagation des fausses informations sur les réseaux sociaux. Il s’agit pour l’instance de mieux comprendre « les ressorts de la diffusion de l’information sur la plateforme Twitter en élaborant des statistiques rendues anonymes à ce sujet », explique-t-elle. Pour ce faire, le Conseil s’appuiera d’abord sur l’examen des caractéristiques (nombre moyen de followers, nombre de retweets moyen, audience potentielle) de certains groupes de comptes constitués dans le cadre de l’initiative du « Decodex » du quotidien Le Monde. Un choix du « Decodex » justifié par le CSA car il s’agit pour ce dernier « d’assurer l’objectivité de la sélection des comptes suivis – indépendamment de toute appréciation de la pertinence des catégories établies par le Decodex ». L’étude consistera ensuite en un examen du partage de l’information initialement diffusée à partir de ces comptes (exclusivement sous la forme de retweets) ainsi qu’en une étude statistique du contenu des tweets de ces comptes de façon « à comprendre la nature des informations les plus susceptibles d’être repartagées par les utilisateurs du réseau ». Enfin, toujours selon le CSA, l’étude visera également à « appréhender » la diversité des comptes d’information suivis par les utilisateurs du réseau. De même, le régulateur sera dans le cadre de cette enquête amené à étudier « des cas précis de diffusion de fausses informations afin d’étudier la chronologie de leurs diffusions et de leurs réfutations par les fact-checkeurs ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par