Eric Léandri : la vie après Qwant

leandri

Quelques mois après avoir quitté la présidence de Qwant, qu'il avait fondé, Eric Leandri veut rebondir en proposant aux internautes des nouveaux services de protection de la vie privée.   Les projets devraient "sortir dans un mois ou deux", a indiqué M. Leandri à l'AFP. Sans donner de détails, Éric Leandri indique qu'il ne participe plus à l'activité quotidienne de Qwant, le moteur de recherche français qui ne garde pas la mémoire des recherches de ses internautes et qui dispose de ses propres algorithmes. Il a quitté en janvier la tête de la société, qui devait être refinancée, et se contente désormais de siéger au conseil d'administration de l'entreprise - dont il reste l'un des principaux actionnaires. Ses nouveaux projets se feront en dehors de Qwant, dans une nouvelle structure dont on ne connaît pour l'instant que le nom, AltRnativ. Ils resteront dans le sillon qu'il avait creusé avec Qwant, celui de la protection de la vie privée et de la souveraineté face aux grands acteurs internationaux. Il s'agira "d'amener des services qui vous protègent sur votre téléphone et votre usage quotidien de l'internet", explique-t-il. "Ce sera au travers de plug-ins (petit programmes supplémentaires) dans votre navigateur, peut-être d'applications au niveau de votre téléphone", a-t-il indiqué. "Pourquoi tracer les gens" quand ils vont sur un site d'e-commerce ou sur celui de leur banque, alors qu'ils pourraient "évoluer dans un réseau sécurisé de confiance ?", demande-t-il. En attendant l'aboutissement de ces projets, Éric Leandri participe avec Baptiste Robert (alias Elliot Alderson sur Twitter), un expert renommé en sécurité informatique, au combat contre StopCovid, l'application de traçage de contacts préparée par le gouvernement. Avec son allié, il exhorte les pouvoirs publics à abandonner ce projet trop dangereux pour le respect de la vie privée, et à promouvoir d'autres technologies comme celle dite du "cell broadcast", un système d'alertes du public par SMS ciblés sur une zone géographique donnée. Quand l'alerte est activée, les téléphones de la zone géographique "la reçoivent par SMS dès qu'ils bornent à une antenne" de cette zone, explique Eric Leandri.

  

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par