Facebook France lance la saga « Communautée »

Facebook communautée

Facebook France a annoncé donner la parole à des femmes engagées pour la Journée Internationale des Droits des Femmes et pendant toute la semaine du 8 mars. La page Facebook de Facebook France mettra à l’honneur la saga « Communautée » : des histoires de femmes  qui, à travers leur engagement, célèbrent la force du collectif et de la sororité. Elles s‘appellent Gaëlle Prudencio, Louise Aubery, Alexia Lerond, Georgia Stein ou encore Siham Laux, et ont toutes en commun d’avoir créé des communautés engagées autour de sujets qui bousculent la société.

Gaëlle Prudencio est blogueuse et autrice, tout en étant l’une des figures majeures du mouvement Body Positive en France grâce à son hashtag sur Instagram #FrenchCurves. Louise Aubery, créatrice du compte Instagram MyBetterSelf utilise son influence au service de la lutte pour le droit des femmes au quotidien via ses réseaux sociaux. Alexia Lerond, avocate spécialisée en droit pénal, elle a fondé l'association Elle Cætera en 2018 qui s’appuie sur les nouvelles technologies pour faciliter la prise en charge et l'accompagnement des femmes victimes de violences domestiques. Georgia Stein est administratrice de la communauté All Sizes Catwalk Paris qui promeut le body positivisme en France. Siham Laux, intrapreneuse, elle anime plusieurs communautés liées à l’entrepreneuriat féminin sur Facebook. 

« La saga Communautée est le reflet de ce changement, où la force du collectif, alliée à la technologie peut également faire tomber les barrières qui empêchent les femmes d'accomplir leurs projets professionnels, sociétaux ou culturels. Dans le monde, plus de 140 millions de dollars ont été collectés sur Facebook au profit de causes pour soutenir les femmes. Et les femmes s’approprient particulièrement les outils de collectes de fonds sur Facebook pour s’entraider : en France, 63% du montant total collecté sur Facebook en 2020 a été donné par des femmes, et les femmes ont créé deux fois plus de collectes de fonds que les hommes sur Facebook. Même si le chemin est encore long, l’envie de faire bouger les choses est plus que jamais présente », a revendiqué la plateforme.

À lire aussi

Filtrer par