Fraude : Criteo assigné aux Etats-Unis

SteelHouse, un éditeur américain de logiciels publicitaires, a annoncé mardi poursuivre en justice aux Etats-Unis la société française Criteo, spécialiste du ciblage publicitaire sur internet, qui selon lui "génère de faux clics et trompe ainsi ses clients". Ces poursuites sont une contre-attaque à une assignation de l'entreprise française, le 14 juin, contre SteelHouse qu'elle accuse d'avoir mis en place un "système de clics frauduleux", selon des médias américains.  SteelHouse, une société américaine non cotée, poursuit Criteo devant la cour fédérale du District central de Californie pour "publicité mensongère, entrave intentionnelle à un contrat, entrave intentionnelle à un avantage économique potentiel, et concurrence déloyale", selon un communiqué diffusé mardi à Paris. Dans sa requête, SteelHouse soutient que "52% des clics de Criteo, la principale source des revenus de l'entreprise, ne proviennent d'aucun site internet ou éditeur connu". SteelHouse indique avoir analysé "les données d'un client tiers, qui ont révélé l'origine du trafic de Criteo pour des clients qui travaillaient tant avec SteelHouse que Criteo, depuis janvier 2016". Par ailleurs, la société assure dans son assignation que Criteo "exagère artificiellement ses performances au moyen de pratiques de clic frauduleuses". Ainsi "16% des clics de Criteo proviennent d'utilisateurs cliquant plusieurs fois sur la même publicité dans un délai de 30 minutes", avance-t-elle.

(avec l’AFP)

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par