Les Gafa sont à réguler selon l'autorité britannique de la concurrence

britain

L'Autorité britannique de la Concurrence (CMA) a estimé mercredi que les géants de l'internet comme Google et Facebook créaient de nombreux problèmes de concurrence "pour les particuliers et les entreprises" et a invité le gouvernement à réglementer le secteur. "Il y a de forts arguments en faveur du développement d'un nouveau régime de régulation" notamment pour "donner plus de contrôle aux gens sur leurs données personnelles", indique le rapport de l'institution. La CMA a notamment lancé une étude dont les recommandations seront transmises au gouvernement "qui décidera s'il veut réglementer le secteur du numérique et comment". Le régulateur "se tient par ailleurs prêt à agir selon ses pouvoirs si rien n'est fait pour faire face à ces problèmes à l'intérieur du pays ou à l'international", étant donné que ces problèmes sont de nature planétaire.

La CMA fait valoir qu'un "manque de concurrence face à Google ou Facebook" empêche une "prochaine nouvelle idée formidable" de voir le jour chez un rival et gêne ainsi le "véritable choix" des consommateurs. En outre, "les annonceurs pourraient devoir payer des prix plus élevés pour les publicités, ce qui se traduirait en coûts plus élevés pour des biens et services courants comme des vols, des assurances ou des objets électroniques achetés en ligne". La CMA relève aussi que la position dominante de Google et Facebook assèche les ressources publicitaires des sites de médias traditionnels, une nuisance forte pour la qualité de leur travail et leur santé. Google capte en effet "plus de 90% des recettes publicitaires issues de la recherche en ligne au Royaume-Uni", soit environ 6 milliards de livres. Facebook récolte quant à lui environ la moitié des revenus des affichages publicitaires en ligne du Royaume-Uni, soit plus de 2 milliards de livres.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par