Lancement de la plateforme TV5 Monde Plus en 2020

bigot

Yves Bigot, directeur général de TV5 Monde

Nos lointains cousins canadiens ont tiré les premiers. En effet, en août dernier, TV5 Monde et TV5 Québec Canada annonçaient de concert le lancement d’une plateforme numérique et son appli dédiée, dont la mission serait de « soutenir le rayonnement de la création audiovisuelle francophone à l’international » : TV5 Monde Plus. Mais pour accompagner le mouvement, le Gouvernement canadien injecte 14,6 millions de dollars sur 5 ans, dès cette saison 2019-2020. « Les Canadiens sont moteur sur le projet. Ce sont les seuls des 5 gouvernements bailleurs de fonds de TV5 Monde qui y alloue un budget spécifique. Les autres pays ont tout de même validé », nous a indiqué Yves Bigot, directeur général de TV5 Monde. Dans les faits, cette plateforme gratuite qui accueillera de la publicité (AVOD), devrait faire son apparition dans le paysage numérique en septembre 2020. Elle proposera des programmes canadiens, québécois, français, suisses, belges, africains, en provenance des chaînes partenaires et de TV5 Monde. « Son approche est mondiale, ce qui la différencie des projets nationaux type Salto », souligne-t-il. Avec un contenu généraliste, hors sports et actu chaude, TV5 Monde Plus se développera autour d’un catalogues d’œuvres (cinéma, fiction, documentaires) et de programmes de flux (magazines, divertissement…). « Nous sommes dans l’effet de long trend, la disponibilité du programme avant tout sur du long terme. Il n’y aura pas de programmes éphémères », explique encore le dirigeant, alors que certains contenus seront en exclusivité sur TV5 Monde Plus, avant de l’être sur la chaîne.

Côté visionnage, l’internaute pourra regarder les programmes de la plateforme sans se loguer. Mais avec la création d’un compte, il aurait accès « à une expérience supplémentaire », comme un système de recommandation, par exemple. Quoi qu’il en soit, « le but de toute plateforme est d’obtenir de la data pour mieux connaître ceux qui viennent nous voir. Et mieux les servir. Nous ne voulons cependant pas faire du login un préalable, car cela peut être un repoussoir pour certaines personnes », précise Yves Bigot. TV5 Monde Plus disposera dans un premier temps des sous-titrages français et anglais avant de les décliner en espagnol, arabe et allemand. « Nous aimerions déployer la plateforme dans les 14 langues de notre offre linéaire actuelle, mais cela a un coût. C’est l’objectif idéal, cependant ».

Si TV5 Québec Canada met en place une nouvelle structure, TV5Numérique, qui a pour mission d’assurer le développement de la plateforme, le projet sera tout de même également piloté depuis Paris en liaison avec les chaines partenaires de TV5 Monde (France Télévisions, Radio Canada, Télé Québec, RTBF, RTS, etc.). Le développement de la plateforme, sa maintenance et ses outils de gestion de la relation clients font pour l’heure l’objet d’appels d’offres.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par