Un manifeste pour un monde digital inclusif pour la 7eme Journée de la Femme Digitale

Les Margaret

Pour sa septième édition qui s’est tenue le mercredi 17 avril à la Maison de la radio, La Journée de la Femme Digitale, dont CB News est partenaire, a relevé le défi d’accélérer la parité dans le numérique, en dévoilant son « Manifeste pour un monde digital inclusif ». La veille, la JFD avait eu l’honneur de voir son lancement se tenir à l’Hôtel de Matignon lors d’un cocktail organisé à l’initiative du Premier ministre Édouard Philippe, en présence de Cédric O, Secrétaire d’État chargé du numérique et de Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations.

Les Margaret honorées

Le Prix les Margaret du nom de Margaret Hamilton, célèbre informaticienne de la NASA, récompense la créativité, l’innovation et l’audace de femmes digitales. Cette année, internationalisation oblige, deux catégories : Le Prix de la Femme Digitale Européenne de l’année et de la Femme Digitale Africaine de l’année, qui ont été remis par Valérie Laugier, vice-présidente Digital et Innovation de Total Marketing & Services, Céline MAS, présidente du Comité ONU Femmes France et Delphine Remy-Boutang, CEO de l’agence the bureau et cofondatrice de la Journée de la Femme Digitale.

Les lauréates 2019 sont :

Julie Davico-Pahin, Femme Digitale Européenne de l’année, a cofondé Ombrea, start-up agritech basée sur l’IA qui propose une solution de protection des cultures face aux changements climatiques.

Arielle Kitio, Femme Digitale Africaine de l’année, fondatrice de Caysti, est considérée comme la reine du code informatique en Afrique, elle a pour ambition via sa plateforme de concevoir et de promouvoir des outils technologiques visant à faciliter l’accès égalitaire à une éducation de qualité pour les enfants dès le plus jeune âge.

Rebecca Enonchong, Margaret d’honneur, est classée parmi les femmes les plus influentes d’Afrique. Elle soutient le développement de start-up ouest-africaines à travers le réseau Afrilabs dont elle dirige le conseil d’administration. Elle est également fondatrice d’Apps Tech, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions d’applications d’entreprise, présent dans une cinquantaine de pays.

Diariata N’Diaye, coup de cœur femme digitale européenne de l’année, a fondé App-Elles, une application reliée à un bracelet connecté en Bluetooth qui a pour but de venir en aide aux femmes victimes de violence.

La JFD le 13 juin à Dakar.

Pour la première fois, l’édition internationale de la Journée de la femme digitale sera lancée en Afrique, 1er continent de l’entrepreneuriat féminin dans le monde. Raodath Aminou, cofondatrice d’Optimiam ; Edith Brou, Tech-entrepreneure ; Rebecca Enonchong, fondatrice d’AppsTech ; Rokhaya Solange Ndir, chargée des relations écosystème numérique de Sonatel, Fatoumata Niang Niox, directrice exécutive de Jokkolabs, Afua Osei, cofondatrice de She Leads Africa et bien d’autres personnalités de la scène tech africaine se réuniront le 13 juin à Dakar. L’événement mise sur la force du collectif, aussi bien à l’échelle locale qu’à l’échelle internationale pour relever le défi d’une meilleure représentation des femmes dans le domaine du numérique. Entre inspiration et expérience, une journée dédiée à la découverte de l’écosystème digital du Sénégal sera organisée le 14 juin, avec des étapes à la Sonatel Academy, chez Jokkolabs, au Lab Innovation de la Société Générale, au CTIC, etc.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par