Le marché des agences digitales à la loupe

Selon une étude réalisée par exaegis, l’agence de notation des entreprises du numérique, portant sur le marché français des agences web et numériques, ce dernier qui représente un volume d’affaires de 1,5 Md€, est aujourd’hui fortement clivé entre un marché national qui représente près de deux tiers de l’ensemble et un marché local qui a connu un net ralentissement sur la période 2013-2014.

Publicis en tête

L’examen de l’offre met en évidence la prééminence d’un acteur, le groupe Publicis qui poursuit une stratégie de rééquilibrage de ses activités analogiques et numérique au bénéfice de ces dernières et qui se détache sur le plan national. Sur le marché local, le leadership – contesté – revient à Linkeo devant Solocal. Selon Ronan Mevel, le directeur du conseil et des études d’exaegis, le marché offre une physionomie clivée « entre un segment national pesant deux tiers du total et un segment local qui a assez fortement été impacté par la dégradation du climat économique ». Ainsi, en 2014, le marché local a accusé un recul de 2 % tandis que le segment des ETI et grands comptes progressait de 7 % sur la même période. Les années à venir paraissent très prometteuses puisque la croissance sur la période 2014-2017 devrait s’établir à 10 % pour le segment des grandes entreprises et à 7 % pour le segment local. « Les entreprises s’organisent pour mieux tirer profit du web et du digital, mieux l’intégrer dans leurs processus métier et elles commencent à y voir des bénéfices en termes de croissance et de rentabilité. Par ailleurs, le nombre d’entreprises utilisatrices augmentera (elles ne sont « que » 40% aujourd’hui à utiliser les services digitaux (entreprises d’au moins 1 salarié), mais c’est surtout la plus forte demande des entreprises déjà consommatrice de solutions digitales qui tirera le marché » poursuit Ronan Mevel.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par