Nielsen observe l’évolution des ventes on-line des produits de grande conso dans le monde

Les ventes mondiales des produits de grande consommation (PGC) progressent quatre fois plus vite en ligne qu’en magasins, selon l’étude Nielsen « Future Opportunities in FMCG E-commerce » qui examine les leviers de croissance on-line de ce type de produits dans 34 pays. Dans les faits, l’enquête table sur un taux de croissance du e-commerce pour les années à venir (18,4% CAGR en moyenne) et sur des ventes mondiales de PGC en ligne à hauteur de 400 milliards de dollars d’ici 2022. Dans ce contexte, plus d’un consommateur sur 4 utilise d’ores et déjà des plateformes e-commerce pour se faire livrer des produits de tous les jours. Le Royaume-Uni domine le classement régional (6,3% des ventes de PGC y sont réalisées on-line), devançant la France (6,1%) qui bénéficie de la réussite de la mode du « drive ». La Suisse, l’Italie et les Pays-Bas complètent le Top 5 en Europe de l’Ouest avec respectivement 1,8%, 1,7% et 1,5% de part de marché pour le on-line sur les ventes totales de PGC. Nielsen estime par ailleurs qu’au Portugal le poids du on-line dans les ventes de PGC (moins de 1% en 2017) atteindra 1,6% en 2022 (340 millions de dollars).

Nielsen profite de cette étude pour identifier certains facteurs clés de succès pour la croissance du e-commerce sur le PGC, notamment : des « fondations propices » (taille du marché, pénétration des comptes bancaires, pénétration d’internet, taux d’équipement en smartphones) ; des « facteurs macro-économiques » (souplesse de l’activité business, densité de la population, fiabilité de l’environnement postal/livraisons) ; des « leviers sociaux » (confiance, culture de l’épargne) ; la         « supply chain » (maturité des acteurs e- commerce sur les PGC).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par