Orange prêt à accueillir le câble transatlantique Google

Cable Dunant Orange

Atterrissement du câble Dunant à Saint-Hilaire-de-Riez en Vendée

(© Stéphane Foulon/Orange)

Le groupe Orange a posé vendredi en France le tronçon d'arrivée du futur câble sous-marin transatlantique de Google qui doit permettre au géant américain de faire face à la forte hausse du trafic prévue entre ses centres de données de part et d'autre de l'Atlantique. Posé en Vendée (ouest), le câble Dunant (du nom du fondateur de la Croix-Rouge Henry Dunant) « contribuera à répondre à l'explosion des usages internet et à garantir des connexions toujours plus performantes aux clients d'Orange et Google », a indiqué le groupe français de télécommunications, dans un communiqué.

« L'axe Europe-États-Unis est une des routes sous-marines les plus importantes du globe avec un besoin de connectivité qui double tous les deux ans », a rappelé Orange. Le câble, le premier entre les États-Unis et la France depuis 15 ans, sera posé dans les mois à venir à travers l'Atlantique et doit entrer en fonction « d'ici à la fin de 2020 », a précisé l'opérateur qui bénéficiera de deux de ses douze paires de fibres optiques. Ces paires de fibres de technologie dernier cri sont en mesure de « transférer une vidéo de 1 gigaoctet en 30 microsecondes », selon Orange.

« À lui seul, Dunant représentera la moitié de la capacité installée sur l'Atlantique », a indiqué à l'AFP Jean-Luc Vuillemin, directeur réseaux et services internationaux d'Orange. La pose et l'exploitation des câbles sous-marins, par lesquels passe la quasi-totalité du trafic internet mondial, a longtemps été l'apanage de grands opérateurs télécoms réunis en consortiums. Mais les géants d'internet - Google, Facebook, Microsoft - en deviennent les nouveaux bâtisseurs.

« Il s'agit de servir nos besoins et ceux de nos clients qui utilisent nos services de cloud » (services d'informatique dématérialisés), explique à l'AFP Fabien Vieau, directeur infrastructure au sein de Google. « Depuis 2010, les fournisseurs de contenus investissent quasiment seuls dans l'infrastructure », souligne Camille Morel, doctorante à l'université de Lyon III et chercheuse associée à l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire (IRSEM). « Avant, nous étions dans une logique de partage avec plusieurs propriétaires par câble, aujourd'hui on est sur un ou deux propriétaires par câble », ajoute-t-elle.

Google a mis en service fin 2019 son premier grand câble sous-marin privé, Curie, entre États-Unis et Chili. Le tronçon d'arrivée placé vendredi part d'un point en mer suffisamment profond pour permettre l'accès du navire câblier. Il s'achève dans une « station d'atterrissement », pour se relier au réseau terrestre existant, dans une installation souterraine près de la plage.

Celle-ci a été aménagée par Orange dans un bunker à plus de 10 mètres sous terre, construit à l'origine pour l'arrivée d'un câble de l'Otan aujourd'hui désaffecté et conçu pour résister à une attaque nucléaire. D'ici à quelques semaines, des travaux similaires auront lieu côté américain à Virginia Beach, à 300 kilomètres au sud de Washington. Un navire câblier posera ensuite le tronçon central, de 6.600 kilomètres, à travers l'océan.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par